Confucius

Confucius statue at the confucius temple 1

Le Confucianisme...
C’est en Chine qu’est née cette religion qui regroupe aujourd’hui plus de six millions de personnes dont la quasi-totalité réside en Asie et plus spécialement en Chine. Fondée sur l’enseignement du philosophe Confucius, le confucianisme est à la fois une philosophie, une morale et une religion...

SA VIE : Confucius est né dans la région du Shandong en 551 avant Jésus-Christ. D'abord enseignant privé, il élabore un système politique, moral et philosophique qui le mène aux plus hautes fonctions de l'état.En 498, il devient l'équivalent d'un ministre de la Justice, mais, victime d'intrigues, il doit renoncer à ce poste quatre ans après.Il va utiliser les quatorze ans d'exil qui vont suivre pour s'adjoindre des disciples et diffuser ses idées dans tout le pays…

En 483, il est de retour dans sa ville natale où il mène une vie retirée consacrée à l'étude jusqu'à sa mort, en 479 avant Jésus-Christ. Selon Confucius, son époque est une période obscure de pouvoir féodal, de déclin du pouvoir politique central et de décadence morale.Prenant pour modèle l'époque des empereurs de la Chine ancienne, il réinterprète et codifie son héritage spirituel et moral pour trouver une norme de comportement humain.Il constitue alors une religion avec un système rituel et une doctrine morale et sociale.Si le confucianisme est une religion applicable à chaque individu, il pose également les bases d'un système politique…

Les Principes de la Morale Confucéenne…

La pensée de Confucius est une philosophie humaniste dans laquelle la réforme de la collectivité n'est possible que si elle commence par la réforme de chaque individu puis de sa famille.Dans cette optique, chaque homme doit donc s'efforcer d'acquérir la richesse intérieure nécessaire. La vertu est à la portée de tous car l'homme n'est ni bon ni mauvais de nature, c'est à lui qu'appartient le choix de sa vie…

Pour atteindre la noblesse spirituelle, Confucius recommande de suivre deux principes essentiels : le li et le ren.Le li est l'harmonie entre les hommes et dans le monde. Il détermine les devoirsde chaque homme, envers les autres hommes et envers les êtres spirituels supérieurs.Le ren représente la bonté, l'humanité, la charité que l'homme doit avoir vis-à-vis de ses semblables selon une hiérarchie très précise qui va de l'individu à la famille, à l'état, à l'humanité. Très peu de personnes parviennent à atteindre le ren, VERTU SUPRÊME qui fait de l'individu un homme SUPÉRIEUR…Confucius

Un Grand  Philosophe Chinois...Confucius, Kong Zi...Citations Extraites Du Confucianisme...

Choisit un travail que tu aimes et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie...

 Connaître la vertu sans la cultiver, accumuler les connaissances sans les approfondir, entendre parler du juste sans le pratiquer, voir ses propres défauts sans y remédier, c'est bien là ce qui me préoccupe !

 Je ne suis prêt à éveiller que celui qui cherche ardemment à comprendre, à guider que celui qui s'efforce vainement de s'exprimer ; mais si, lui montrant un angle, je le vois incapable d'en déduire les trois autres, j'abandonne la partie...

Citation confucius

 Quand on se promène ne serait-ce qu'à trois, chacun est certain de trouver en l'autre un maître, faisant la part du bon pour l'imiter et du mauvais pour le corriger en lui-même...

 La vie de l'homme tient à la droiture. Sans droiture, elle ne tient qu'au hasard...La Joie est en Tout,la beauté aussi,il faut savoir l'extraire...

 La nature qui l'emporte sur culture est frustrée, culture qui l'emporte sur nature est pédante. Seule leur combinaison harmonieuse donne l'homme de bien...je ne cherche pas à connaître les réponses,je cherche à comprendre les questions...

N'a-t-on jamais vu quelqu'un sortir d'une maison sans passer par la porte ? Comment se fait-il alors que personne ne passe par la

Voie ?Quand vous voyez un homme sage pensez à l'égaler en vertu.Quand vous voyez un homme dépourvu de sagesse,examinez-vous vous-même...

Concentre ta volonté sur la Voie, prends appui sur la Vertu, modèles tes actions sur le rend, et prends ton plaisir dans les arts. L 'homme de bien est impartial et vise à l'universel ; l'homme de peu, ignorant l'universel, s'enferme dans le sectaire...  

Savoir qu'on sait quand on sait, et savoir qu'on ne sait pas quand on ne sait pas, c'est là la vraie connaissance...

Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler. Si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi-même. Le Maître dit : Il y a bien ceux qui, sans posséder le savoir, agissent à tort et à travers : je n'en suis pas. Il me faut écouter beaucoup pour en adopter la meilleure part, voir beaucoup pour en prendre bonne note : c'est là le second degré de la connaissance...

 Apprendre, c'est vivre dans la hantise de ne jamais atteindre son but et de perdre ce que l'on a déjà gagné...

 Il est de jeunes pousses destinées à ne jamais fleurir, il en est d'autres qui fleurissent mais ne portent jamais de fruits. Le disciple Zilu demande comment il convient de servir les esprits.Tant que l'on ne sait pas servir les hommes, comment peut-on servir leurs mânes ?

Exige beaucoup de toi-même et peu des autres, c'est le moyen d'écarter toute animosité.  L'homme de bien exige tout de lui-même, l'homme de peu attend tout des autres. Un beau discours peut faire prendre vice pour vertu, une légère impatience compromettre de grands desseins.  L'homme de bien est pur, mais pas prude ; droit, mais pas rigide...

Confucius 1687

Commettre une faute et ne pas s'en corriger, c'est là la vraie faute... Deux seules catégories échappent à tout changement : les très sages et les très bêtes.Ne crains point de rester méconnu des hommes, mais bien plutôt de les méconnaître toi-même...

Deux hommes marchaient dans la nuit sur un chemin qui traversait une forêt obscure dans une montagne reculée. L'un des deux était aveugle, et son compagnon le guidait. Dans les fourrées sombres? Soudain un démon se dressa sur leur chemin. L'aveugle n'éprouva pas la moindre crainte, alors que son compagnon fut terrorisé! L'infirme conduisit alors son ami... Fait demain se que tu peux faire aujourd-huit fait assis se que tu peux faire debout Il est plus facile de se défendre du chagrin dans la pauvreté que de l'orgueil dans l'opulence. Il est rare de trouver un homme qui se livre trois ans à l'étude, sans avoir en vue un salaire. Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses» J'entends et j'oublie, Je vois et je me souviens, Je fais et je comprends Je ne crains pas qu'il n'y ait pas de place pour moi, mais je crains de ne pas être suffisamment compétant. Je ne crains pas d'être méconnu mais j'ai pour seul souci de savoir si j'ai une compétence à faire connaître...

L'expérience est une lanterne accrochée dans le dos qui n'éclaire que le chemin parcouru... La conscience est la lumière de l'intelligence pour distinguer le bien du mal... La joie est en tout, il faut savoir l'extraire La lumière brille plus pour les yeux qui la cherchent Le sage attend tout de lui-même. Le vulgaire attend tout des autres. Le silence est un ami qui ne trahit jamais. Une petite impatience ruine un grand projet...

Tous les hommes pensent que le bonheur réside au sommet de la montagne alors qu'il se trouve dans la façon de la gravir...Savoir que l'on sait ce que l'on sait, et savoir que l'on ne sait pas ce que l'on ne sait pas : voilà la véritable intelligence. savoir écouter est le début de la connaissance.Qui ne connaît la valeur des mots ne saura connaître les hommes.Lorsque les mots perdent leurs sens, les hommes perdent leur liberté...Notre plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever chaque fois que nous tombons. L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible, Il sait se plier mais non se courber. L'adaptation et la souplesse sont indispensables pour faire entendre la voix douce mais ferme du Bien...

A ceux que l'on aime, on ne doit pas épargner le dur labeur. A ceux que l'on estime, on ne doit pas épargner les critiques Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu. Après une faute, ne pas se corriger, c'est la vraie faute. » Autrefois, on s'instruisait pour soi-même. Aujourd'hui, c'est pour en imposer aux autres. Celui dont la pensée ne va pas loin verra ses ennuis de près. Celui qui ajoute de nouvelles connaissances aux anciennes est le véritable enseignant.. Celui qui comprend son devoir et ne le remplit pas est un lâche. Celui qui est respectueux sans mesure est fatigant. Celui qui est franc sans mesure est insolent. » Celui qui est sévère envers lui-même et indulgent envers les autres évite les mécontentements. » Celui qui sait obéir saura ensuite commander. » Choisissez un métier que vous aimez et vous n'aurez plus à travailler un seul jour de votre vie ! Dans tout ce que tu veux faire, il y a ceux qui aimeraient le faire, d'autres qui veulent faire le contraire et ceux qui ne feront jamais rien. Des habitudes viennent les différences...Confucius          

Dqr0wn6x 1

Confucius 10


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×