La Conscience Collective

Cameraguy lt

L'eveil De La Conscience Collective..
Conférence de congrès du Maître Péter Deunov, tenue le 19 août à Véliko Tirnovo
Je serai bref et concis : je vous prie donc d'avoir l'obligeance de m'écouter attentivement. L'homme intelligent n'a pas besoin de longs exposés; il faut qu'on lui tienne un discours bref mais raisonnable et intelligible. Par un discours bref et compréhensible je vous rends hommage et vous témoigne du respect.
La vie sur la terre, c'est de la musique. Elle se déroule suivant trois modes. Si je voulais m'exprimer dans la langue de la musique, je dirais que, parfois, la vie est en majeur comme dans les parades militaires, et parfois, elle est en mineur en exprimant du chagrin; une autre fois, elle suit la gamme chromatique qui comprend les deux gammes mentionnées plus haut. Elles représentent trois grandes méthodes, trois grandes lois qui règlent notre vie. Lorsque nous ne comprenons pas le sens profond et intérieur de la Vie, nous nous arrêtons sur les choses insignifiantes et nous nous demandons pourquoi la Vie est arrangée de cette manière.
Observez que je soutiens ce concept positif qui s'appuie sur cette science expérimentale que nous avons éprouvée quatrevingt dix-neuf fois et sans un cent millionième de doute.
Le doute ne peut être que le reflet de l'ignorance dans le monde. Je ne dirais pas que l'ignorance est quelque chose de mauvais, mais elle est un processus d'évolution. Tous les petits enfants sont ignorants à leur naissance, mais leur conscience va s'éveiller et s'épanouir progressivement.
Donc, la conscience humaine (si je m'exprime dans un style scientifique ) franchit trois étapes : elle passe de l'essentiel, représentation des principes de la Vie, au substantiel, représentation des lois de la Vie et enfin au matériel, réalisation des faits vitaux.
Par conséquent, la réunion des événements dans le monde : c.à.d. nos expériences personnelles, nos acquisitions individuelles, forment une loi générale qui est exprimée de différentes manières. Nos contemporains trouvent que la loi est quelque chose de mécanique, mais en fait, la loi est une substance vivante. Seuls, des êtres intelligents doués d'une conscience qui est passée du côté matériel, de la réalité des faits dans les lois, du côté personnel au collectif et du collectif à l'universel, peuvent être soumis à ces lois.
A l'heure actuelle, quelle est la tâche qui semble la plus importante à nos contemporains depuis leur apparition sur Terre ? On trouve que la chose la plus importante dans la vie sur la Terre, c'est l'acquisition de richesses. Tous les peuples aspirent à une vie matérielle assurée et améliorée, d'où la lutte économique mondiale. L'aspiration matérielle des peuples est un courant réel. Cependant, la conscience humaine passe du matériel au substantiel, autrement dit la conscience collective s'éveille dans l'homme. Jusqu'ici l'humanité avait vécu, comme les animaux, dans la subconscience collective, mais elle comprend maintenant la nécessité de la solidarité humaine et l'idée de la conscience collective s'est épanouie. Jusqu'à présent, chacun se repliait sur luimême, vivait et cherchait le salut pour luimême. Aujourd'hui, l'humanité entière est soulevée par une force intérieure qui la pousse non seulement à l'amélioration d'une catégorie sociale, mais de toutes les classes de la société : une amélioration réalisée d'une manière raisonnable, loin de la pensée qu'elle est due uniquement à nos propres efforts.
Non, il y a des centaines de millions d'années, l'Humanité était à l'origine de son échec dont je n'expliquerai pas les causes. Il y eut une période où La Terre ressemblait à un paradis dans lequel la végétation était luxuriante. Les arbres fruitiers croissaient en abondance et les hommes ne se nourrissaient que de fruits. Mais une période glaciaire est survenue, provoquée par certaines causes physiques; alors la fertilité du sol diminuant, les hommes ont commencé à tuer des animaux pour manger leur chair et la lutte fratricide a commencé, ils s'entretuaient et s'adonnaient au cannibalisme, d'où l'expression : « je te ferai mourir à petit feu ». Quel profit celui qui fera mourir l'autre à petit feu peutil en retirer ? Que gagnerat'il à tuer autrui ? C'est ne rien comprendre à la vie.
Non seulement la plupart des gens ne s'entendent pas, mais les religieux euxmêmes, qui prétendent être liés, unis à Dieu, qui se prétendent les guides spirituels de leurs semblables, font preuve de la même incompréhension. Je vous dévoile la Vérité. Les autres ne vous la cachent pas intentionnellement mais c'est leur comportement naturel. Si une épine s'enfonce dans le pied de quelqu'un, cela le rend nerveux. Enlevez l'épine et il se calmera. Donc, si nos contemporains sont mauvais, cela veut dire que chacun porte une épine dans sa chair qui ne le laisse pas en paix. L'Apôtre Paul rappelle qu'il était tourmenté, comme tout être humain, par une épine enfoncée dans sa chair. Je ne connais personne qui soit épargné par cette épine. Tant que cette épine ne sera pas enlevée, l'homme ne pourra vivre une vie raisonnable fondée sur des pensées raisonnables. Notre raisonnement est déformé à cause de cette épine. Enlevez l'épine et vous aurez une philosophie correcte de la Vie...

1794563 10202774661238424 1422384620 n 3
"Qu'enseigne donc la Bible ?" demandait un marchand anglais à un prédicateur qui lui a répondu d'une manière abstraite. « Non, a dit le marchand, précisemoi, par des exemples concrets, en quelques mots, la nature de son enseignement. » Il voulait comprendre le noyau de cet enseignement de la manière dont il pouvait voir les cerneaux à l'intérieur d'une noix.
« Achète cette Bible, dit enfin le prédicateur, lis-la attentivement et tu apprendras beaucoup de choses. » Le marchand a lu et relu la Bible, mais il s'est aperçu, après sa lecture, que ses affaires périclitaient. Il a alors déclaré : Dès que j'ai acheté cette Bible, il n'y a que des malheurs qui surviennent. Alors, un jour, il a jeté la Bible au feu. Or, un petit morceau détaché d'un feuillet sur lequel étaient écrits ces trois mots extraordinaires : "Dieu est Amour», a été épargné par la flamme.
La chrétienté contemporaine se pose la question sur ce que c'est que le christianisme, ce que c'est que cette religion. Et ils ne partagent pas les mêmes opinions. Cependant Dieu est Amour et l'Amour seul est capable d'unir l'humanité et de lui permettre de vivre en Paix dans une ambiance fraternelle. Gouvernants et gouvernés, quelle que soit leur situation sociale et financière, doivent vivre selon la Loi d'Amour, fraternellement. Ils doivent se respecter les uns les autres. Ils doivent tout partager d'une manière fraternelle, consciente et bénévole hors de toute violence.
Cette question en suscite d'autres : Existet-il une autre vie que la vie terrestre ? Quelle est la vraie religion, etc. Je vous assure que dans ce monde, il y a un seul Enseignement qui peut améliorer le sort des individus – c'est l'Enseignement de l'Amour raisonnable, et non pas de l'Amour de classe de notre époque. Il s'agit de l'Amour de principe, de l'Amour qui inclut le sacrifice, qui inclut l'Amour de la mère, du frère, de l'ami, l'amour du saint, l'amour des gens les plus élevés dans le monde. C'est quand cet Amour sera né en nous que nos yeux se dessilleront.
De nos jours, il y a beaucoup de gens dans le monde qui ne croient pas qu'il y ait des clairvoyants. Chacun peut devenir clairvoyant. Quand un homme tombe amoureux d'une jeune fille laide, il voit en elle, ce que personne d'autre ne voit. Il dit : « Cette jeune fille est une pierre précieuse». Quand nous aimons quelqu'un, nous percevons ses capacités, ses dons. Et où sontils ? – Il y a un endroit où nous pouvons les trouver. Et quand nous n'aimons pas quelqu'un, nous lui imputons les pires défauts.
Une grande loi est en action dans le monde, en ce moment. Il est évident que le monde est passé dans une nouvelle phase, et en moins de dix ans, ce courant augmentera d'intensité. Cette grande loi agit en ce moment chez tous les hommes : elle agit dans leurs cerveaux, dans leurs cœurs. C'est l'inquiétude de tous qui prouve l'entrée en action de cette loi. Pourquoi les gens sontils inquiets ? S'ils sont pauvres, ils sont inquiets parce qu'ils se tuent au travail. Cela est évident. Mais pourquoi les gens cultivés, les gens riches sont-ils inquiets aussi ?
Un sentiment d'inquiétude, mêlé d'angoisse, saisit actuellement riches et pauvres, religieux et incroyants. Pourquoi ? A notre époque, la Foi véritable n'existe pas; Elle est supplantée par la croyance et si les chrétiens modernes subissaient les persécutions d'autrefois, une poignée seulement résisterait. Aujourd'hui, tout le monde est chrétien parce que c'est une religion exempte de représailles. Or, la foi, s'éprouve dans l'épreuve. Le sacrifice s'éprouve dans la pauvreté, dans la misère, dans les difficultés. Le caractère s'éprouve dans le sacrifice de sa vie, le don de soi.
Quel est le plus grand bien de nos jours ? – Le bien de l'individu, de la société, de la nation ou de l'humanité ? C'est la même chose. L'homme représente toute l'humanité en miniature. Par conséquent, le peuple dans son développement représente l'humanité en miniature. L'homme peut être considéré comme une graine, la société suggère la croissance de ce grain, la nation sousentend son épanouissement et l'humanité dans sa totalité est symbolisée par l'arbre issu de ce grain avec ses rameaux, ses fleurs et ses fruits. Cette perception de la Vie nous amène à la conclusion que chacun de nous est un élément indispensable au développement de l'humanité....

Frmichael avecpd lg
Comme nous ne percevons pas l'humanité de cette manière, la moitié des gens habite le Paradis et l'autre moitié – l'enfer. Quand nous considérons le Créateur comme un Dieu d'Amour, nous vivons dans le Paradis et en dehors, c'est le vide. Pour connaître Dieu il faut éprouver de l'Amour. Dans cet Amour, chaque homme, chaque chose en est un élément. Les formes extérieures des êtres humains ne sont pas définitives, elles sont inachevées. Croyezvous que vous veniez pour la première fois sur la Terre, que vous naissez pour la première fois ? Non, vous avez un long passé derrière vous et vous serez très intéressés par la description de votre histoire, de votre passé et de ce que vous deviendrez dans l'avenir. C' est un long processus que vous traversez. Par exemple, quand un homme est évolué et noble, il prend conscience que tout le monde doit vivre dans l'Amour. Quel qu'il soit, il appliquera toutes les conditions de la Vie et contribuera au bien collectif. Ce n'est que l'Amour qui apporte toutes ces conditions.
Je ne me lancerai pas dans des explications sur la cause des luttes fratricides sur le globe terrestre. Je ne vous donnerai que l'exemple suivant : Prenons deux arbres plantés l'un près de l'autre. Eux, avec leurs feuilles nombreuses, leurs fleurs, leurs rameaux, ils vivent en harmonie, fraternellement, ils font les tourtereaux; mais un jour, le vent souffle avec violence, leurs rameaux et leurs feuilles se tordent, s'enchevêtrent et s'enlacent. L'orage et la tornade surviennent, alors leurs branches se heurtent brutalement les unes contre les autres. Ils se demandent les unes les autres. « Comment se fait -il que vous vous êtes emmêlés. ? » Quelle en est la cause : extérieure ou intérieure ? – La cause est extérieure.
Il en est de même pour les conflits humains : leur cause est extérieure, elle provient du dehors. Ce sont les conditions économiques qui poussent les peuples à se jeter les uns contre les autres. C'est le vent qui pousse les gens à se quereller, à se battre. Certains demandent combien de temps durera cette tempête ? Une tempête peut durer 24 heures, 48 heures, trois jours au maximum et après toutes les feuilles ne bougeront plus. En ce moment, une tempête sévit dans le monde, une tempête qui nous pousse, qui nous passe au tamis, qui laissera des jambes et des têtes cassées. Mais ne vous en prenez pas à elle : elle ne tardera pas à tomber. Cette tempête sociale disparaîtra dans quarante cinq ans à condition que les gens deviennent raisonnables. Mais tant qu'ils n'auront pas tiré une leçon salutaire de leurs expériences, l'orage se déclenchera et ils en subiront les douloureuses conséquences. Au contraire, s'ils obéissent à la grande Loi raisonnable qui régit le monde, parce que cette loi est la même pour les croyants et pour les noncroyants, la durée de la tempête se réduira.
Il existe une force raisonnable, une grande loi dans le monde qui pousse les croyants ainsi que les noncroyants à penser et à agir d'une manière identique. Je connais plusieurs gens qui ne croient pas en Dieu, ils ne vont pas à l'église mais ils se jettent à l'eau en risquant leur vie pour sauver quelqu'un. Ces gens sont nés avec la loi du sacrifice, ils ne connaissent pas les lois mécaniques. Donc, ils portent en eux quelque chose de plus grand qui diffère de la religion formelle. La religion est apparue plus tard dans le monde. Certains demandent : « Es-tu croyant ? » On peut être croyant et pourtant être malhonnête. La religion n'est pas une enseigne qui indique si l'on est honnête ou malhonnête. Pour vous convaincre, vérifiez les comptes et surveillez tous les commerçants, par exemple, qui fréquentent l'église et croient en Dieu. Une autre loi régit le monde. L'Amour doit remplir leurs cœurs et ils doivent avoir des scrupules pour ne pas tromper leurs frères. Cela les obligera à défendre les intérêts des autres comme leurs propres intérêts et à ne pas vendre des articles de mauvaise qualité à leur frère. Ce n'est qu'en étant honnête que nous pourrons nous entendre...

9782915985603
Si nous communiquons au niveau des nations, nous demandant «es-tu bulgare, es-tu anglais, es-tu français, es-tu allemand ? », Nous ne nous entendrons pas. Nous disons : « Les Bulgares sont mauvais ». Ce sont des particularités individuelles, ce n'est pas de la conscience collective, ce n'est pas la Loi divine. Ce principe Divin ne se manifeste pas dans les nations. Chaque peuple s'intéresse à son économie. Aucune nation n'est supérieure à une autre. Chacune a son rôle et sa place. Par exemple, si je lève ma main et je dresse mon index en l'air, et si ce doigt s'imagine qu'il a la suprématie sur les autres doigts, qu'est-ce qui se passera ? L'index, tout seul, ne fait qu'indiquer la direction mais on ne peut pas travailler avec un seul doigt. On fait un travail efficace avec tous les doigts, chaque doigt ayant sa fonction à remplir. Tous les doigts ensemble sont nécessaires pour constituer la main, qui est l'emblème de la volonté et pour remplir sa tâche. De même, chaque nation qui est un rouage de l'humanité entière et qui remplit son rôle au moment opportun si elle est consciente de ses responsabilités, est à sa juste place.
Nos contemporains en sont encore à la notion de l'ancien Dieu. Nous connaissons cet ancien Dieu. Ne vous vexez pas. Cet ancien Dieu est à l'origine de toutes les guerres, toutes les violences, de tous les malheurs. Cependant dans le Dieu de l'Amour il n'y a aucun mensonge. Ce Dieu de l'Amour considère toutes les créatures avec le même Amour, la même Miséricorde, toujours prêt à répondre à leurs appels de détresse et qui, lorsqu'une humble créature a terminé sa tâche sur cette planète, l'assiste sur une autre, en lui donnant une forme différente et en lui disant "Continue ton œuvre, ne crains rien, je suis toujours près de toi, avance toujours".Notre vie est-elle définitivement terminée après une existence terrestre d'une soixantaine d'années ? Et qu'est-ce que nous y avons gagné ?Supposons qu'une mère a mis au monde une jolie jeune fille, qui a de beaux vêtements et autour de laquelle tournent des jeunes hommes et qui est heureuse. Je me demande combien de temps cela va durer – cinq, dix, quinze années ? Vers le déclin de sa vie physique, celle qui a été une belle jeune fille pleine de fraîcheur et de charme, voit son visage se couvrir de rides et les hommes la délaisser. D'autres jolies jeunes filles viennent la remplacer et elle finit par perdre le goût de la vie, par se sentir malheureuse. Au début elle était contente, mais avec le temps, la vie a perdu son sens pour elle. Elle fait penser à un auteur européen qui avait écrit un livre où il soulignait que l'homme est la créature la plus noble sur la terre et que la vie est belle mais dès qu'il avait subi une crise et qu'il avait eu une expérience décevante avec les gens, il a écrit un autre livre où il présentait l'homme comme la pire des créatures et a décrit le monde sous le jour le plus sombre. Par conséquent, lorsque tout marche sur des roulettes, nous nous disons «tout est bien, Dieu est miséricordieux.
Mais quand surviennent des épreuves, des malheurs inattendus l'être humain s'écrie :" Dieu est injuste sur cette terre". Et pourtant chacun a son rôle, il doit suivre son chemin.
Un jour, une femme intelligente et très cultivée est venue me demander conseil au sujet d'une éventuelle rupture avec son mari. Pendant dix ans, dit-elle, j'ai connu le bonheur, j'ai eu quatre enfants mais l'un d'eux est mort. Or, peu après la mort de cet enfant, j'ai trouvé le billet d'un devin que mon mari (un jeune homme à l'époque) avait consulté pendant l'exposition d'Anvers. Ce devin s'endormait et prédisait l'avenir. Il lui avait dit : "Tu te marieras très jeune, tu épouseras ta fiancée par amour, tu auras quatre enfants et l'un d'eux – mourra, tu seras très heureux pendant dix ans, mais une femme blonde s'introduira dans ton foyer, le détruira et tu vivras avec elle. Si tu passes cette épreuve, tu reviendras vers ta première femme et tu connaîtras un bonheur définitif".
"Dois-je quitter mon mari ?"Non, lui ai-je répondu, attendez et observez pour voir si la seconde partie de cette prédiction se réalise". Et comme elle insistait pour connaître l'origine de ces faits prémonitoires, je lui ai expliqué que la vie était prédestinée mais que cette prédestination n'était pas fatale, et qu'il y avait une suite de causes qui déterminent le sort des gens. »
Notre vie aussi est prédestinée par plusieurs causes. Si nous utilisons ces causes pour améliorer notre vie, nous pouvons combattre le mal dans le monde en l'emportant. C'est ce que les Hindous appellent le karma ou le péché. Nous pouvons vaincre les péchés...


Or, si l'être humain n'est pas exempt de défaillances, s'il commet des "péchés", il peut aussi se relever et les vaincre. Mais de nos jours, les religieux, avec leurs conceptions tombent dans l'autre extrême en affirmant que leur religion transformera totalement et définitivement la vie des hommes. C'est à moitié vrai. La religion ne peut pas entièrement améliorer la vie. Cette affirmation est également vraie à 50 % parce que nous sommes à 50 % facteurs de notre destinée, et les autres 50 % incombent à d'autres facteurs. Le destin et la nature déterminent notre vie à 50 %, nous-mêmes – 25 % et la société – 25 %.
C'est pourquoi l'essor et l'amélioration de l'individu au niveau moral et occulte se produisent quand ces trois facteurs se juxtaposent et si de nombreux êtres humains travaillent dans le même sens, dans la même direction.
Le printemps s'annoncet-il par l'apparition d'une seule fleur ? Non, par des millions. Ensuite, c'est la venue des abeilles qui vont butiner de fleur en fleur et le miracle de la création s'accomplit, c'est la renaissance de la nature. Et cela crée la plénitude.
Au point de vue occulte, nous ressemblons à ces petites fleurs qui viennent de s'épanouir, c.à.d. comme elles, notre conscience s'éveille à ce point qu'elle nous permet de discerner le bien du mal. Vous dites : « Parfois on est obligé de mentir. » Non, la vie consciente n'admet aucun mensonge, de même que dans les mathématiques aucune erreur n'est permise ni dans la technique, ni dans l'architecture car la plus petite erreur entraînerait des conséquences incalculables.
Or, le mensonge produit les mêmes effets désastreux que les calculs erronés des architectes. C'est pourquoi les spiritualistes contemporains doivent se soumettre à des lois précises comme les musiciens. Donnez une pièce musicale aux musiciens et ils respecteront la mesure lors de l'exécution. Donnez un tableau à des peintres célèbres et ils le dessineront en respectant la même loi. Donnez un problème à quelques mathématiciens et ils le résoudront suivant la même loi. Quand nous empruntons la voie de la vie spirituelle, nous disons «nous n'avons pas besoin de musique, ni de calculs. Dieu arrangera les choses. » Non, chers amis, dans la vie spirituelle on suit des règles mathématiques rigides, tout y est bien déterminé.
Le bonheur ou le malheur d'un homme ou d'un peuple dépend de certaines actions qui ont été effectuées.
Donc, cette grande loi qui règle la vie des peuples européens contemporains les a mis à leur place. La civilisation actuelle qui touche à sa fin a commencé en Egypte, elle est passée par la Syrie, La Perse, Rome, l'Angleterre, l'Allemagne et l'Amérique : elle passe de nouveau par la Russie et revient vers la partie orientale du continent. Et elle empruntera une autre direction. Cette vague qui vient dans le monde et fait bouger l'humanité, n'est pas mécanique. Vous tous, vous êtes promis à y participer bon gré, mal gré. Et vous devez le faire en toute connaissance de cause.
En quoi consiste la noblesse d'un peuple ? Pourquoi les Anglais sont-ils nobles ? Parce qu'ils ont la conscience collective éveillée. Quand la conscience collective est éveillée, les êtres humains corrigent plus facilement leurs erreurs. Parmi eux, il y a le plus d'occultistes. Une nation évoluée, soumise à la conscience collective, concourt à l'idéal commun auquel doit participer le globe terrestre entier. Les Anglais ont plus ou moins compris cela. Cette conscience apparaît non seulement chez les Anglais mais partout sur le globe terrestre.
Cet idéal divin a déjà pénétré les humbles, les pauvres, les veuves et les orphelins. Savez vous où vous en êtes ? Vous me faites penser à ce prédicateur américain qui réunissait, chaque jour chez lui, des enfants pauvres pour les nourrir et récitait le "Notre Père" avant chaque repas.
Or, un jour il rencontre un orphelin, l'amène chez lui pour le nourrir en lui disant au préalable : Lisons «notre Père ». Ils se mettent à lire :
— Notre Père qui es aux cieux.
— Que Ton nom soit sanctifié – mais l'orphelin s'arrête en se taisant. Pourquoi t'arrêtestu ?
— Il demande : Donc, le Seigneur est Notre Père ?
— Oui.
— Alors, tu dois être mon frère ?
Avec ces mots, l'enfant sousentendait : « Si le Seigneur est Notre Père, tu dois être mon frère, sousentendant "tu ne dois pas dormir dans la douce tiédeur d'un lit moelleux ni manger à ta faim, pendant que tes frères tremblent de froid et sont privés de pain."
Ne ressemblons-nous pas à ce prédicateur ? Nous récitons "Notre Père qui es aux cieux" mais nous oublions que le Christ est venu sur la terre pour sauver le monde dans lequel il y a beaucoup d'êtres humains pauvres, ce qui est honteux ! Il ne faut pas qu'il y ait de pauvres veuves dans aucune nation. C'est honteux que nos frères et sœurs vendent leur honneur pour un morceau de pain ! Des milliers de nos frères et sœurs font la débauche et vendent leur honneur. Et nous disons « Dieu et le Christ sont dans l'église, au ciel ». Oui, le Christ ne s'est pas incarné sur le plan terrestre pour les justes, mais il est venu pour sauver ces femmes débauchées. Donc, nous devons avoir le courage de réparer nos erreurs du passé d'une manière ou d'une autre. Nous devons tendre la main à nos frères et sœurs qui sont en déchéance.
Les souffrances humaines proviennent de la non compréhension de la Loi d'Amour. Privez une fleur ou une plante de la lumière solaire, et un changement brusque surviendra – elle s'étiolera; il en est de même de l'être humain s'il est privé d'Amour : c'est la même loi qui agit. Donc, le Dieu de l'avenir ne doit pas être considéré comme une abstraction, mais comme un Etre vivant qui donne une impulsion divine à tous les cœurs afin qu'ils appliquent Sa volonté et Sa loi dans l'enthousiasme...

152755 aj m 4910
Quelles que soient vos croyances ou vos idées philosophiques, vous êtes invités au grand banquet spirituel du monde. Ce Dieu de l'Amour vous a appelé à y passer, à faire un pas en avant quelles que soient vos croyances et votre crédo. Il vous demande en ce moment d'avancer non au titre de bulgares, évangélistes, orthodoxes, catholiques, ou musulmans, mais en tant qu'êtres raisonnables, frères nés du même Père et dans lesquels coule le même sang. Le même sang coule dans les veines de tout le monde. Si nous percevons cela, nous comprendrons le Nouvel Enseignement, que c'est la manière de transformer la religion. Si la future religion ne perçoit pas cette grande loi, elle est condamnée à être enterrée avec l'inscription « Qu'elle repose en paix ! ». Je vous dis une grande Vérité. C'est ce que doivent savoir les religieux et les spiritualistes et mettre sur le fronton de leurs temples, l'inscription "Dieu est Amour et nous nous sacrifierons pour cet Amour ». Et tous les évêques, les prêtres, les mères, les professeurs, les juges doivent mettre cette loi à l'honneur. L'Amour doit devenir un principe général. Et quand nous nous rencontrons, nous devons voir en chacun un frère. Nos conceptions changeront et toutes les barrières d'aujourd'hui disparaîtront. Une Vie Nouvelle s'instaurera sur cette terre pour qu'elle connaisse enfin la Paix dans la joie, la Paix dans les esprits, la Joie -dans les cœurs et la Force -dans la volonté humaine.
C'est l'époque où nous devons être pénétrés de cette conscience collective et être convaincus que la mort n'est qu'un changement d'état, que l'âme humaine, la conscience humaine sont immortelles. La modification du corps humain, de la forme est quelque chose d'insignifiant. L'homme change souvent de corps, souvent d'organes, mais lui, en tant qu'âme n'a pour but que l'épanouissement de la conscience dans la Nature qui ne disparaît pas. C'est un fait sans aucune exception. Vérifiez la Vérité de cela et vous comprendrez. Vérifiez la Vérité qui est dans le tréfonds de vous-mêmes, recherchez votre idéal en vous-mêmes, dans vos âmes. Cet idéal, vous ne le trouverez pas à l'extérieur. Il est enfermé dans vos âmes, dans vos cerveaux, dans vos corps comme 1'énergie vitale est enfermée dans le germe de blé qui croît et développe ses organes en absorbant les sucs de la terre. De même les énergies déposées à l'intérieur du corps humain sont utilisées par l'esprit conformément à la même loi pour la création et le développement de tous ses organes.
Combien at-il fallu de millions d'années pour la constitution de la main avec l'articulation de ses doigts?» Ces articulations font voir combien de millions d'années l'homme avait vécu; elles font voir toute l'évolution humaine, toute l'histoire de l'humanité, tous les états par lesquels l'humanité avait passé. Si je vous avais dit que le doigt de l'homme fait voir l'histoire de toute l'humanité, vous diriez que ce sont des fantasmagories. Oui, c'est vrai pour celui qui ne comprend pas les lois de la Nature.
Un jour, me promenant avec des amis dans une forêt de pins, je leur ai fait remarquer que la distance séparant deux nœuds d'un pin, est fonction de la sécheresse ou de l'humidité des différentes années. Vous pouvez vérifier ce fait. Si l'année a été pluvieuse, la distance est plus grande, au contraire si elle a été sèche, la distance est plus courte. Cette observation permet de constater approximativement, en appliquant les règles des mathématiques le degré d'humidité annuelle. Donc l'humidité y a laissé ses traces.
Nous sommes également influencés par certains événements individuels, nationaux, sociaux. Au niveau de nos corps, nous portons les péchés de toute l'humanité. Ne pensez pas que nous, étant loin de l'Afrique, nous ne portons pas les péchés des africains. Si, nous les portons. Une force intérieure relie la vie de tous les hommes et entremêle leur vie. Dans le futur, quand nous aurons pris conscience de cette grande loi, nous comprendrons que tous les gens doivent créer de bonnes conditions pour éviter tous les malheurs de notre temps.
La mère est pleinement qualifiée pour susciter cet état d'esprit. Chaque mère qui a conçu un enfant, garçon ou fille, doit dire : « Ma fille, mon fils, je voudrais que tu vives selon la Loi d'Amour et que tu représentes sa plénitude. » Alors elle aura une fille ou un garçon héros qui vivront selon la loi de l'Amour. Chaque mère doit suggérer cette idée à ses enfants. Les jeunes qui se marient doivent dire ainsi : « Nos fils et nos filles doivent vivre pour l'Amour, pour le Dieu d'Amour qui unit les gens ». La nouvelle génération sera porteuse des nouvelles idées, de l'Amour divin. Si nous continuons de naître si chétifs et si nous voulons rééduquer les gens qui ont travaillé depuis des milliers d'années, nous sommes impuissants.
C'est seulement dans le sein de sa mère que l'homme peut être éduqué à l'Amour de Dieu, tout seul, il ne peut pas le faire. Ce n'est que la mère qui est en mesure de recréer l'homme, de le rééduquer. Lui, il n'apporte que 50 % à son éducation. Il ressemble à un bateau sans gouvernail, transporté à la dérive par les vagues...

Peter deunov 2
Donc, dans le futur les conditions des femmes doivent changer. Aussi les femmes enceintes ainsi que les nouveau-nés doivent-ils être pla-cés dans les conditions les plus favorables. Nous ne devons pas agir d'une manière mécanique mais nous devons suivre la loi qui agit dans la Nature Vivante. La nature est vivante et elle propose de jolies méthodes ! Si les Bulgares mettent en pratique les lois de Nature, ils amélioreront leur situation. Quelles grandes richesses cache la Nature ! Ils se seraient acquittés de toutes leurs dettes en dix ans. Mais ils doivent étudier cette Nature Vivante. Et maintenant, que font les Bulgares ? – Ils attendent en vain que leur salut vienne de quelque part. Et ce salut est à l'intérieur de la Nature Vivante qui y a remis toutes ses forces. Les gens doivent eux aussi mettre en pratique leurs forces, commencer à travailler selon la loi d'Amour, pour le bien des autres ce qui amènera les bénédictions de Dieu.
Donc, cette nouvelle loi appelle les gens vers la fraternité. Et ce n'est pas en ce moment que nous aurons une Nouvelle science de la fraternité. Et maintenant quelle est notre philosophie ? L'enfant joue avec un petit agneau, l'embrasse, lui confectionne des couronnes et un jour sa mère dit : « Nous devons égorger cet agneau pour que mon enfant vive. »Le petit enfant pleure. Vous dites : « C'est la vie ! » Pensez-vous que cet enfant sera bien éduqué ? Il se posera la question : « Et ce Dieu qui est si miséricordieux, comment se fait-il qu'il permet qu'on égorge cet agneau ? » – « C'est la volonté de Dieu. » dira la mère. Non, ce n'est pas la volonté de Dieu, c'est notre volonté. Délivrons -nous de ces idées fausses ! Ne pensons pas que Dieu a arrangé le monde de cette manière ? Non, il ne faut pas égorger ces agneaux. Notre culture, c'est une culture de destruction, de mutilation. On n'entend que « pan ! boum ! ». Tout le monde dit : « C'est pour la patrie ». Mais qu'est-ce que les guerres ont apporté à l'humanité ? – Aucun profit. Les gens se sont acharnés et les guerres ont apporté la débauche. Les guerres futures n'apporteront rien non plus. Nous devons faire la guerre, mais de quelle manière ? – Faisons la guerre sans tuer. Cette loi d'Amour appelle les gens. Il faut que les plus doués, les plus grands, les meilleurs viennent – mères, pères, professeurs, prêtres, des gens désintéressés pour poursuivre cette grande tâche. S'ils ne viennent pas à l'heure, d'autres viendront.
Mes conclusions sont les suivantes : je ne voudrais pas vous imposer mes convictions, je voudrais que vous essayiez. Il faut faire des expériences et rien de plus ! Il y a une expérience intérieure. De même que chaque plante cherche le terrain le plus propice à sa croissance, chaque être hu-main doit trouver les conditions les plus favorables à l'épanouissement de son âme; mais qu'il ne pense jamais que les condi-tions dans lesquelles il se trouve présentement sont défavorables pour progresser spirituellement, ce ne sont là que des conceptions extérieures, subjectives. Chaque homme est actuellement à sa place dans cette période de développement de la conscience collective. Mais ne nous trompons pas en disant «pourquoi ne suis-je pas à la place de ce monsieur ». Ne jugez pas du côté extérieur des choses, cet homme peut être riche, il peut avoir des plats variés mais il est malheureux, sa vie intérieure est abîmée, il a un vice du cœur, son estomac est dérangé. Et le pauvre n'a pas cette abondance, mais il est en bonne santé, il prend plaisir à manger.
Le bonheur de l'homme réside dans l'épanouissement de l'esprit – qu'il soit content de ce qu'il a au moment présent. Et quand ces gens se réunissent, ils doivent avoir des idées identiques. Les idées de tout le monde doivent être justes. Donc, dans un aspect individuel, social et national, nous devons corriger nos idées et apporter de nouvelles idées qui viennent du monde d'en haut. Comme la plante crée ses formes, nous devons créer des pensées et des sentiments justes.
Certains disent «maintenant la vie est très difficile ». Non, je vous ai déjà dit que vous êtes dans les conditions les plus favorables de la Vie. Vous êtes comme les Juifs qui sortaient de l'Egypte. Dans le désert il n'y a pas de viande mais il y a de l'eau, de l'air pur et vous ne serez pas obligés de suivre les ordres d'un pharaon. Mieux vaut être libre dans le désert que d'être serf et manger de la viande, et subir les coups de fouet de son pharaon qui vous dit : « Vous ferez des briques ! » « Nous n'avons pas d'autre choix, nous les ferons ! » Non, vous ne ferez pas de briques, un long chemin nous attend dans le Désert de la vie Divine...

Lame de lenfant
Tous les jeunes gens qui ont la force de marcher mettront leurs sacs à dos et iront en avant. Et on poursuivra tranquillement son chemin sans avoir peur de rien. Et aujourd'hui, quand quelqu'un nous croise en chemin, nous cherchons à nous cacher pour ne pas être dévalisés. Vous vous dites : « C'est un voleur. » Le monde est plein de voleurs aujourd'hui. Qui n'a pas volé, qui n'a pas fouillé les poches du pantalon de son père. Qui n'a pas pris le fruit défendu ? Dans le futur, quand nous entrerons dans un jardin de fruits, selon la loi de l'Amour, nous dirons : « Mon frère, est-ce que je peux cueillir les fruits de ton jardin ou est-ce toi qui me les offriras ? » Et il me dira : « C'est possible, mon frère, sers-toi ! » Je vais chez un ami et je lui demande : « Mon ami, est-ce que je peux passer la nuit chez toi ? » – « Tu es bienvenu ». C'est cela le Nouvel enseignement. Et aujourd'hui quelle sera la réponse : « Monsieur, il y a des hôtels, tu peux y aller, nous ne disposons pas de chambres libres, il y a une crise de logement, etc. » De nos jours quand tu rencontres quelqu'un, tu commences à lui demander «es-tu bulgare, crois-tu en Dieu, à quel parti adhères-tu » etc. Je ne dis pas que c'est quelque chose de mauvais mais se sont des choses qui n'ont pas d'importance. Nous devons être pénétrés de ce sentiment noble de Fraternité pour voir en chacun un frère ou une sœur. Si vous pouvez créer ce sentiment de Fraternité, vous transformerez l'humanité. Alors l'incompréhension disparaîtra et de nouvelles aspirations justes naîtront.
C'est l'Enseignement divin qui englobe le monde. Ce sont les petits enfant qui l'ont entamé et dans dix ans ce sont eux qui le prêcheront. Dans dix ans les chenilles sortiront de leurs chrysalides et voleront de leurs propres ailes. Elles diront : Nous n'avons pas besoin de cocons. » C'est cette loi qui vient au monde. Les faits se rassemblent maintenant et les lois s'établissent. Nous passons du monde matériel vers le monde spirituel, tout passe du personnel vers le collectif. C'est à dire, ne pensons pas seulement à cette loi des assurances – chacun est soucieux de laisser un héritage de quelques millions après sa mort : il laisse « des bienfaits », pour qu'on dise après sa mort qu'il a été un homme noble. Non, dans le futur les gens ne mourront pas, ils n'auront pas besoin de monuments.
Donc, déposez l'Amour dans votre cœur en tant qu'aspiration, en tant que sentiment dans votre âme, en tant que force dans votre intellect et en tant que principe dans votre esprit. C'est en cela que consiste le salut de l'esprit humain. Nous devons concevoir l'Amour dans ses trois aspects : en tant qu'aspiration du cœur, aspiration irrésistible vers le bas, en tant que sentiment dans l'âme – vers le haut; et en tant que force qui élargit l'intellect qui porte en lui-même le principe raisonnable du savoir-vivre, de connaître le pourquoi de notre vie, de notre arrivée, d'où nous sommes venus et quelle est notre vocation sur la Terre...

Peter deunov 1
Traduction par Tania Dimitrova
Revue par Micheline Maziarczyk, France
Copyright (c) 1997 Publishing House "Byalo Bratstvo" All Rights Reserved

Source/ http://www.beinsadouno.net/fr/1921.08.19.sb.fr.bb_probuzhdane_na_kolektivnoto_saznanie.htm
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×