La Nouvelle Humanité


Beinsa duno 1 020 ws1022780547

Conférence tenue par Le Maître Peter Deunov le 19 août 1920 à Véliko Turnovo...

La Nouvelle Humanite...

Dans cette conférence il sera question de "la Nouvelle Humanité " et j'examinerai ce sujet d'un nouveau point de vue.
Le nouveau dans le monde c'est le soleil qui se lève, et l'ancien – le soleil qui se couche. C'est une loi de la Nature. Ce n'est pas seulement moi qui l'affirme, mais aussi chaque mère et chaque père. Quand une jeune fille et un jeune homme se marient, le premier enfant qui naît dans leur maison, c'est le soleil qui se lève, l'espérance dans ce qui est à venir. Si l'on croit que le nouveau apporte quelque chose de nuisible pour la société et l'humanité tout entière, c'est que l'on a une conception fausse de ces grands principes qui agissent dans la Nature Vivante. Si on a de telles conceptions pourquoi vouloir des enfants qui risquent d'apporter le malheur à leurs parents ? Combien de jours, combien de nuits les mères passent-elles sans repos et sans sommeil à cause de ce nouvel enfant qui ne sait pas encore parler, à cause de ce "nouveau " qui est venu ! Ce "nouveau " est encore vague au début, mais la mère est capable de saisir, d'écouter attentivement et comprendre le langage de cette nouvelle créature, de ce petit enfant.
De la même façon dans une société, dans un peuple où il y a des êtres à l'âme sensible qui ont une conscience développée, et le cœur élevé à un plus haut degré, ceux-là saisissent aussi ce "nouveau " qu'ils portent et mettent au monde.
Et leurs contemporains qui ne comprennent pas les initiateurs de ces nouvelles idées, disent "Ces gens sont des anarchistes, des communistes, des hérétiques, les membres d'une secte etc." Mais ces mots n'ont aucune signification.
Si nous raisonnons de cette façon, alors je demande, quelle est la différence entre un communiste qui vit avec ses idées et un autre qui vit avec ses anciennes idées et un troisième qui vit avec ses nouvelles idées ?
La différence réside dans le fait que celui qui vit avec des idées nouvelles se rend compte qu'il y a en lui un élan, une énergie, une vie – une croissance. Celui qui vit avec des idées anciennes se trouve vieux, ses forces le quittent, il s'affaiblit, il a peur de l'avenir, pense à sa vieillesse et voilà pourquoi il a envie de devenir riche, de souscrire des contrats d'assurance. Je dis que ce genre de personnes sont des vieillards, ce sont des cimetières, ils représentent la mort, ce sont les cimetières de l'humanité. Mais les cimetières n'apportent à l'humanité aucune nouvelle idée, ils ne causent au monde que des malheurs et des souffrances ! Là, au cimetière sont enterrés des rois, des prêtres, des prédicateurs et des musiciens, et des poètes – tous à cause de leurs péchés. Si vous me demandez pourquoi les gens meurent, je vous répondrai : les gens meurent à cause de leurs anciennes conceptions.
Et alors, comment l'humanité va-t-elle ressusciter ? Je dis : rajeunissez, devenez porteurs du Nouvel Enseignement Divin – l'emblème de la Fraternité.
La Fraternité; mais en quoi consiste-elle ? – Celui qui se dit être ton frère, doit être prêt à tout sacrifier pour toi – sa vie, ses biens et son honneur. Quand un peuple tout entier arrive à comprendre les idées de la Fraternité, il doit être prêt à tout sacrifier pour ces idées. Sinon, il n'existe aucune Fraternité, aucune égalité. Quand quelqu'un prêche la grande vérité que Dieu existe et en même temps qu'il ne sacrifie ni sa vie, ni ses biens, ni son honneur pour Lui, cela veut dire qu'il n'a pas compris le grand Enseignement de la Vie. C'est cela la Fraternité et l'égalité, c'est ce que le Christ prêchait...

Petardanov70 1
Tournons-nous vers le passé et appliquons l'enseignement du Christ parce qu'on y trouve la libération du monde. Que nous apprenait et nous prêchait le Christ ? – Il enseignait cette grande idée d'une Nouvelle Humanité. Quelles sont les qualités attribuées à l'homme de la Nouvelle Humanité ? Déjà les prophètes juifs d'il y a deux milles ans qui étaient clairvoyants disaient, que Dieu allait créer de nouveaux cœurs, faits de chair où Son Esprit s'installerait et qu'on le connaîtrait ainsi dès la plus petite enfance jusqu'à l'âge adulte. Alors plus personne ne discutera pour savoir si Dieu existe ou non. Chacun restera confiant sous son figuier. La Paix et l'Amour règneront parmi les hommes, les armes seront transformées en outils agricoles et personne ne se battra plus. Les guerres seront impossibles.
Le Christ a évoqué ces deux principes de La Nouvelle et l'Ancienne Humanité, dans les paroles suivantes : L'homme raisonnable qui a compris le sens de la Vie a construit sa maison sur un roc. Les vents et la crue des fleuves n'ont pas pu la détruire. "Le roc" symbolise les principes solides de la Nature Vivante. L'homme déraisonnable, qui n'a pas compris le sens de la Vie, a construit sa maison sur le sable, et les tempêtes, les inondations ont détruit sa maison. Les fleuves et les tempêtes sont les hommes qui vivent sans principe. Ce sont eux qui créent des perturbations dans la société; ce sont eux qui démolissent la maison construite sur le sable. Donc, ces deux cultures – l'ancienne et la nouvelle sont basées sur deux principes. L'ancienne humanité contemporaine est toujours au service de son égoïsme et dans ce sens la Fraternité ne peut pas exister. Mais la Nouvelle humanité sert l'altruisme. L'égoïsme est censé devenir un serviteur de l'humanité. Donc, les nouvelles idées ne concernent pas seulement le bien de l'individu ou de la société mais aussi le bien de toutes les créatures raisonnables. Par créatures raisonnables, j'entends toutes les créatures en général parce qu'il n'y a pas une seule qui ne soit pas raisonnable. Si vous êtes sourd et que quelqu'un vous dise quelque chose à l'oreille, vous ne l'entendez pas, vous vous demandez pourquoi vous ne comprenez cet homme, à qui la faute ?
Ce n'est pas de la faute de celui qui parle mais de celui qui n'a pas la capacité d'entendre ce qu'on lui dit.
L'aveugle ne peut pas voir le monde tel qu'il est, pour lui, le monde est obscur parce que ses sens ne sont pas développés. La société moderne a besoin de développer ses sens. Et cette société maintenant se développe selon une grande loi. La Nature non plus n'est plus comme elle l'était il y a des millions d'années. Tous les cent millions d'années, se produit dans la Nature un grand changement. Si je vous demande depuis combien de millions d'années notre système solaire existe, vous allez me dire que certains savants contemporains lui donnent cent millions d'années, d'autres – deux cents millions, ou encore – cinq cents millions etc. La science occulte dit que depuis la création de notre système solaire jusqu'à présent il s'est passé deux cents cinquante milliards d'années. Ce sont des données qu'on ne peut ni prouver, ni réfuter. Ce sont seulement des hypothèses. Les choses ne peuvent être prouvées que sous certaines conditions, et que si l'on accepte un certain nombre d'axiomes et de principes. En tout cas, pour comprendre une vérité, il faut avoir des données. Et dans le monde il y a peu de vérités prouvées. Prenez par exemple une idée qui vous est chère : l'homme a-t-il une âme ou non. J'affirme que la moitié de l'intelligentsia contemporaine rejette cette idée, l'autre moitié la soutient, mais les uns comme les autres ne peuvent ni la prouver, ni la nier. Quand nous demandons à quelqu'un si l'âme existe, quelle est sa forme, il va nous répondre : "Oui, l'âme existe mais sous quelle forme, nous ne le savons pas." Nous pouvons prouver seulement des choses qui ont une forme, du contenu et du sens et les choses qui sont sans forme, sans contenu et sans signification, nous ne pouvons ni les prouver ni les rejeter. Je vous parle d'une idée chère à vos âmes, dont vous avez hérité. Ce dont je vous parle, a été hérité par vous. Vous avez certains idéaux, certaines aspirations, et certains élans mais ils s'expriment de différentes manières. Et chacun de vous a ses propres aspirations. Par exemple, le jeune homme veut trouver sa bien-aimée. Le vieil homme dira : "Ce sont des bêtises, dans le temps, moi aussi je m'intéressais à ces choses-là, mais à présent, je n'ai pas besoin de jeune fille." Mais pour le jeune homme ce n'est pas la même chose. Cela fait des nuits qu'il ne dort pas, il se réveille tôt, et il cherche sa jeune fille aux yeux noirs. La mère et le père s'étonnent de ce qui se passe avec leur fils. Le fils dit : " La nouvelle idée qui va m'apporter la vie nouvelle, c'est elle que je cherche." Qui a raison – le jeune ou le vieux ? Je dis – le jeune homme.
Une fois quand le renard passait près d'un pommier et il a vu, accroché là-haut, à une branche, un bon morceau de fromage. Il lui a jeté un coup d'œil et a continué son chemin en se disant qu'il ne valait rien. Pourquoi ? Parce qu'il était loin et il ne pouvait pas l'atteindre. Mais si le morceau était en bas, près de lui, elle aurait dit que rien de plus bon que ce fromage n'existe...

0 dieu 2
Au sujet de la Nouvelle humanité on peut trouver des allusions, dans le Nouveau Testament, dans l'Apocalypse. Cela fait deux mille ans que Saint Jean l'évangéliste a prédit que la femme mettrait au monde cette grande idée de la Nouvelle humanité et il avait déterminé le nombre des gens choisis pour porter cette idée – 144 000 personnes. Quand vous additionnez les chiffres 1 plus 4 plus 4, cela donne 9. Le chiffre 9 est le résultat d'une évolution des gens qui ont toutes les qualités nobles et positives. Quelqu'un dira que ces 144 000 personnes sont là-haut au Ciel. Non, ces gens-là sont maintenant ici, sur la Terre, ils sont déjà arrivés sur la Terre et se sont incarnés parmi les gens instruits. Certains d'entre eux sont écrivains, d'autres – poètes, savants et tous poussent l'humanité à s'engager sur le chemin qui mène à la nouvelle idée, au Divin. Ils se battent contre cette obscurité, ces chaînes qui paralysent l'humanité. Et cette agitation, ce grand tournant qui approche maintenant, se réalise grâce à eux; ce sont eux qui vont mettre le monde à l'envers. Mais ne considérez pas ceci comme un mauvais présage. En Bulgarie, quand on avale de l'eau de travers et que l'on commence à suffoquer, il existe une coutume de retourner la personne la tête en bas pour lui faire recracher l'eau. Les gens instruits d'aujourd'hui ont avalé beaucoup d'eau sale et c'est pour ça qu'on doit leur mettre la tête en bas pour que l'eau soit recrachée. Et quand toute la saleté sera écoulée, on les remettra la tête en haut et la Vie Nouvelle pourra commencer.
Certains diront : " Nous nous en fichons de cette Nouvelle humanité, quand il y a tant de souffrance à présent." Mais il faut comprendre que les souffrances sont nécessaires pour le développement de l'homme. Nous avons commencé à souffrir à peine à cette époque et nous sommes devenus plus sensibles. Et c'est vrai que les gens d'aujourd'hui souffrent beaucoup plus, mais ces souffrances ont quelque chose de noble et ce sont ceux qui ont souffert qui organiseront la société. N'est-il pas vrai que chaque mère enceinte éprouve certaines souffrances, certaines épreuves ? Elle souffre pendant que l'enfant se forme dans son ventre, mais quand l'enfant est né, elle est délivrée de toutes les souffrances. Donc, la souffrance montre que nous sommes porteurs d'une grande idée Divine et que lorsque l'enfant sera né et que nous serons prêts à supporter toutes les souffrances, le chagrin cessera d'exister en nous et la Joie viendra...

1006296 588252887904918 121051247 n 1
Maintenant, une Nouvelle époque vient sur la Terre pour laquelle la science occulte contemporaine dit qu'une nouvelle vague est en train de venir du Soleil. Si je m'exprime en termes nouveaux, ils seront incompréhensibles pour vous et ma conférence sera tout à fait abstraite. Cette vague qui vient maintenant, touche le cerveau humain et certaines
personnes deviennent excentriques sous cette influence. Un homme excentrique est celui qui ne parle pas beaucoup ou s'il parle beaucoup son discours est incohérent. Les extrêmes existent entre les gens mais il existe une norme chez l'homme moyen. On dit que le discours doit être toujours logique. D'après moi il y a trois types de logique dans le monde : l'une, que j'appelle purement matérialiste, la seconde – la logique de la vie consciencieuse, et la troisième – la logique Divine. On n'admet absolument aucun mensonge dans la logique Divine et alors, pour que l'homme puisse travailler avec les deux premières logiques, il lui faut avoir une âme noble et élevée, c.à.d. être prêt à se sacrifier pour ses frères et ne pas vivre seulement pour lui-même.
Une autre chose à dét?rminer, c'est mettre en évidence la Vérité. Pour vérifier la Vérité il faut avoir du temps et de l'expérience. Tous les gens instruits contemporains qui nous proposent des théories différentes, des analyses dans la médecine, la technique, la physique, la chimie ou dans un autre domaine ont besoin d'un certain temps pour expérimenter leurs théories. Une théorie n'est pas bonne si elle ne donne pas de résultat même si elle est très juste du point de vue des calculs mathématiques. Par exemple, un Anglais s'était engagé à étudier pendant vingt-cinq ans un seul problème – l'étude du fonctionnement d'une machine volante. A ce propos, il fit tous les calculs exacts et comme il était sûr de lui-même il a publié une annonce dans les journaux. Mais il a omis une seule chose : il n'avait pas vérifié ses calculs dans la pratique.
Quand on a commencé à expérimenter la machine volante d'après les données et les calculs qu'il avait fournis, elle ne marchait pas : la roue tournait mais la machine ne pouvait pas s'envoler. On a sifflé l'inventeur et c'est comme cela que tout s'est terminé. Mais les gens qui sont venus après lui, ont commencé à étudier la Nature Vivante, la physiologie des oiseaux, de leurs ailes et leurs queues. Les gens ont appris les méthodes pour voler et sur cette base ils ont construit la machine volante. Quelle fut la joie de l'humanité contemporaine quand on a découvert la manière de voler ! Mais ces machines volantes comme les ballons, les aéroplanes, les zeppelins n'ont pas été utilisés pour le bien de l'humanité, vous avez vu ce qu'on a fait avec ces machines pendant les dernières guerres et comme elles peuvent être dangereuses.
On me dit aujourd'hui : " Révélez-nous l'un des grands secrets." Je dis : "L'un des grands secrets pour l'homme c'est apprendre à se guérir en volant. Quand les gens sont neurasthéniques, ils peuvent se guérir de cette manière. Une femme malade peut essayer de voler une demi-heure et elle retrouvera la santé. Demain, quand son mari sera malade, elle pourra le mettre dans la nacelle du ballon pour que lui aussi puisse voler et qu'il retrouve à son tour la santé. Cela assure une guérison facile parce que l'air dans les sphères supérieures, est plus pur. Là, où nous vivons, l'air contient beaucoup de gaz carboniques. Et si nous sommes nerveux aujourd'hui c'est parce que dans l'air il y a une grande quantité de gaz carboniques que nous respirons et qui empoisonne quasiment notre organisme. Savez-vous ce que l'on éprouve lorsque l'on entre dans une ville ? Si vous aviez développé votre sixième sens ou comme on dit le sens psychométrique dont certaines personnes ont développé le don et si vous jetiez un coup d'œil dans n'importe quelle ville, vous seriez dégoûté de l'atmosphère et vous ne voudriez plus y vivre à cause de la puanteur ! Nos villes et nos maisons sont adaptées à l'odorat de l'humanité contemporaine. Voilà pourquoi, la vie commence à devenir de plus en plus insupportable. Et ces nouvelles idées Divines qui viennent maintenant, apportent la Vie Nouvelle dans le monde. La mort qui existe, les malheurs, les souffrances, la folie sont dus à des causes psychiques différentes de celles qu'on leur attribue.
La vie présente ainsi que l'ordre actuel doivent être changés dans leur forme. Et ceux qui portent les nouvelles idées ont raison de demander ce changement. Dans la Nature ce changement peut se produire successivement, mais il va se produire dans la vie aussi – soit successivement, soit instantanément. A cette occasion les Turcs disent : "Allahun zoru da var", c.à.d. quand quelqu'un a une tête de bois et que Dieu lui dit une ou deux fois ce qu'il doit faire, et qu'il ne le fait pas, la loi de la nécessité s'applique alors envers lui.
L'idée fondamentale du nouvel enseignement, est la Fraternité. La Fraternité doit être appliquée dans les familles.
Les mères et les pères doivent comprendre cette loi fondamentale de la Fraternité, pour pouvoir créer les nouvelles conditions de l'éducation des enfants. Un jeune homme qui est fougueux et délinquant comment s'y prend-on d'après l'ancien type d'éducation ? – On le torture, on le jette en prison. Mais dans la prison il perd sa santé et c'est l'état qui le nourrit. Ce jeune homme peut devenir un citoyen parfait. Il y a en lui un excès d'énergie qu'on doit habilement mettre au travail. Vous dites à son sujet: "Oui, mais il est un pécheur, un criminel." La société a créé de telles conditions auxquelles il ne peut pas faire face.
Et de cette façon, au lieu d'étudier le Dieu vivant, la Nature vivante et d'agir en fonction de ses lois, nous agissons contre nous-mêmes en pensant qu'il y a beaucoup de lois dans le monde. Non, dans la Nature vivante il existe seulement une loi qu'elle applique envers tous – envers le riche et le pauvre. Le pauvre homme dit : "Mais cet homme riche a de quoi se nourrir et boire, il vit dans l'opulence et moi je n'ai rien." Tu ne sais pas que les souffrances de ce riche viendront dans une quarantaine ou cinquantaine d'années. Est-ce que la Nature ne fait pas maigrir les riches comme les pauvres ? Qu'est-ce que la Nature veut dire par le fait de faire maigrir les gens ? Elle veut leur dire : "Vous n'avez pas appris la loi de la Fraternité."

 

000le simple art de benir

Et si vous lisez le premier chapitre de la Genèse, vous allez voir que Dieu dit à Adam et Eve : " Vous allez manger de tous les fruits, sauf à l'un auquel il ne faudra pas toucher, le jour où vous y goûterez, vous mourrez." Le fruit interdit, c'est l'égoïsme contemporain. Un homme qui veut que les autres travaillent pour lui, et qui lui-même vit sur le dos des autres, un homme qui veut manger au profit des veuves et des orphelins, un homme qui veut se battre avec tant de peuples, lui il mange du fruit interdit.
Voilà pourquoi, nous tous, nous devons être conséquents dans ce grand Enseignement. Est-ce que le Christ a enseigné qu'il y ait des guerres, que nous nous battions et que nous priions que Dieu aide l'une ou l'autre des pays belligérants ? Il y a mille ou deux milles ans cela avait du sens, mais maintenant il est tombé en désuétude. Où est cette orthodoxie dont on se pavanait, où est le vrai christianisme ? Je m'adresse à ces gens qui se considèrent de vrais chrétiens. Ils doivent agir selon la loi du Christ. Et ceux qui ne sont pas chrétiens doivent agir d'après leurs conceptions et lois. Quelqu'un dit : "Je ne suis pas chrétien." Quelles sont donc tes lois et conceptions selon lesquelles tu vis ? – "Je suis libre-penseur." Agis d'après tes pensées libres. Nous devons donner le droit à chaque homme parce qu'en lui il y a quelque chose de bon, quelque chose de noble dans son âme. Donnez des conditions à chaque homme et il pourra s'élever. S'il vit dans des conditions défavorables, il échoue.
Je vais vous donner encore une fois l'exemple du célèbre peintre italien qui voulait peindre l'image du Christ et c'est pourquoi en faisant le tour de la ville, il observait les gens en cherchant un visage convenable. Et en effet, il a trouvé un jeune homme ayant vingt ans et il a peint l'image du Christ se référant à son visage. La peinture était réussie. Dix ans après, le même peintre a décidé de peindre l'image de Judas et en cherchant un visage convenable il a trouvé un jeune homme qui lui a dit : "Vous m'étonnez, monsieur, il y a dix ans j'ai posé pour que vous peigniez l'image du Christ et aujourd'hui vous voulez que je pose pour peindre Judas !"
Les dix années d'une vie vicieuse ont transformé le visage de ce jeune homme de telle manière qu'il ait commencé à ressembler à Judas.
Est-ce que vous ne croyez pas que si une jeune fille s'écarte du bon chemin et tombe dans une maison close, son visage ne portera pas la trace de ce genre de vie ? Une femme perdue me racontait un jour que son mari a été bon avec elle tant qu'elle a eu de l'argent et quand il a eu dilapidé son argent il l'a laissée et elle s'est écartée du bon chemin. Elle me dit : "Je veux aller à l'église, mais on ne me le permet pas. " Cette femme désire mener une vie pure et quand les conditions changeront, elle s'élèvera. Et pour les autres femmes qui veulent s'abandonner à leur sensualité, on dit : "Il faut qu'il y ait des femmes de ce genre aussi dans le monde." Non, je dis, il faut faire sortir nos soeurs des maisons closes; il ne faut pas les forcer mais il faut leur montrer le bon chemin et leur apprendre comment elles doivent vivre.
Maintenant ce sont les gens porteurs de nouvelles idées et des sentiments altruistes, des idées de l'enseignement Divin qui viennent et ce sont ces gens qui vont défendre ceux qui sont tombés et ceux qui sont défavorisés. Ces gens ne sont pas n'importe qui, ils portent les signes sur leurs visages, dans les yeux, sur les mains. Vous allez les reconnaître. Voilà quels sont les signes: si la personne est docteur et porte le Nouvel enseignement, quand il vient chez toi, il t'apporte des médicaments et n'accepte pas d'être payé, mais il dira : "Mes services sont gratuits." Si c'est un prêtre, quand tu l'appelles pour baptiser ou faire un service funèbre, il ne réclamera aucun argent mais il dira : "Je sers le Nouvel enseignement". S'il est marchand, en tant que représentant du Nouvel enseignement, il sera honnête dans son commerce. S'il est professeur, il va travailler gratuitement. Vous me répondrez : "Si tout le monde travaille gratuitement, le monde va faire faillite." Oui, le monde présent va être changé mais de nouvelles conceptions vont venir. On va demander : " Comment est-ce qu'on vivra sans être payé, sans argent ?" Je demande : Combien de milliers de leva on paye la mère et le père pour élever et éduquer quatre ou cinq enfants ? Y a-t-il une loi quelconque qui oblige la mère et le père à se lever cinq ou six fois pendant la nuit pour s'occuper de leurs petits enfants ? Il n'y a aucune loi, aucune constitution, et ce travail marche mieux et plus naturellement que toutes les autres choses qui obéissent aux lois établies par le gouvernement. Alors, la mère et le père nous donnent la première loi que nous devons respecter. Je vous dis que si vous vivez dans une maison comme le font les parents et les enfants, si vous vivez de la manière dont les frères et les sœurs vivent, vous êtes dans la bonne voie.
Du point de vue du Nouvel Enseignement, aucune grande catastrophe ne nous attend. En réalité, une grande catastrophe va survenir dans le monde mais elle va toucher tous les édifices sans fondation solide, tous les arbres pourris sans bonne souche. Une grande idée vient qui va les abattre, mais c'est une loi, un courant qui va nettoyer tout ce qui est pourri et seulement le solide restera.
Quand vous souffrez, n'en cherchez pas la cause. Je dis : Le Soleil est la cause de tous les malheurs sur la Terre, de toutes nos souffrances et nos joies. Il fait naître tous les déluges, les épidémies, il cause les tremblements de terre, en général il est la cause de tout ce qui se passe dans la Nature entière. Mais le Soleil dit : "Si tu es sage, tu pourras utiliser raisonnablement mon énergie, je vais t'apporter toute ma grâce mais si tu ne l'es pas je vais te causer les souffrances les plus grandes." Le Soleil peut changer son énergie, mais il va toujours briller et la terre va toujours tourner...

Planetaire
Et je vous dirai ceci : Il y a dans la mécanique suprême de la science occulte une loi d'après laquelle quand une roue tourne, à toutes les cent millions révolutions il peut y avoir une exception. Notre terre ressemble à cette roue. Lorsqu'elle aura fait cent millions de révolutions autour du Soleil, il y aura aussi une exception dans son mouvement – catastrophique ou en degré ascendant – favorable. Des exceptions de ce genre sont arrivées très souvent, une telle exception vient maintenant. Notre terre a fait déjà tant de révolutions et elle se trouve plus près de cette exception. Je ne vais pas vous préciser la date. Vous pourriez bien ne pas me croire maintenant, mais quand ce jour viendra vous vérifierez mes paroles.
Nous pouvons appliquer cette loi ésotérique par rapport au Soleil. Quand il aura fait cent millions de révolutions, il y aura une exception. Les savants contemporains disent que pour une révolution de Soleil il lui faut vingt millions d'années. Est-ce que vous savez ce qui va se passer quand le Soleil ferait une telle exception ? Si cette exception tombe dans un degré descendant, tout le système solaire va s'éteindre, notre Soleil va s'obscurcir et à cause de cela toute vie va cesser d'exister. Mais si cette exception tombe dans un degré ascendant, l'énergie solaire va augmenter dix fois et dans ce cas, gare aux hommes sur la Terre.
Par conséquent, il y a une coïncidence relative en ce moment – le Soleil ainsi que la Terre ont fait leurs cent millions de révolutions et maintenant deux exceptions viennent. C'est une loi que je peux prouver en utilisant les mathématiques, avec des faits et données, mais qui n'appartiennent pas à cette société. Il me faut du temps pour prouver les formules et les faits, que l'on utilise dans la science ésotérique. Je ne veux pas vous faire peur avec cela, mais vous dire que les exceptions existent et chaque homme doit être à son poste, prêt à les accueillir.
Et le Christ le dit : "Bienheureux soit ce serviteur qui reste vigilant à son poste de peur que son maître vienne et le trouve endormi." Si vous vous imaginez que puisque vous mangez et buvez, la vie va continuer sa course doucement et paisiblement, vous vous trompez.
Les savants contemporains affirment que l'homme n'a pas vécu plus de que huit milliers d'années mais la science ésotérique en dit autrement. Elle prouve que l'homme a vécu beaucoup plus longtemps que les savants contemporains l'assurent. Que l'homme existait depuis plus de huit mille années, les crânes retrouvés de cette époque en sont la preuve. Mais que l'homme ait vécu depuis plus longtemps, on ne peut pas présenter de telles données. Même si on peut présenter de tels faits la relation entre eux est tellement fine qu'on peut dire qu'elle n'existe pas. Et quand j'ai dit lors de l'une de mes conférences que le pouce détermine le développement de la volonté humaine, certains ont dit que cela n'était pas logique. Mais, en effet le pouce est le résultat de la volonté humaine. Dans le passé, quand on voulait punir quelqu'un de têtu – pour mettre fin à ses crimes, on lui coupait les deux pouces. Et alors, je vous demande pourquoi le pouce d'un homme est plus long que celui d'un autre, pourquoi le pouce chez les uns est plus régulièrement formé que chez les autres. Tout cela signifie quelque chose, cela nous parle du développement de la volonté et de la raison dans l'homme. Si on regarde le pouce, on comprend comment se déroule le développement d'une âme. Si le développement est correct, le pouce est régulier sans déformation. S'il y a des déformations, cela veut dire qu'il y a une déformation dans cet organisme. Si on a le nez, les yeux et la bouche déformés, cela a une signification. Le docteur dira : "Il y a ici quelque chose d'anormal, une crise d'apoplexie." Et moi, je dis qu'il y a ici une disharmonie entre les organes du corps, entre l'association des forces, entre les pensées et les émotions qui fonctionnent dans l'homme.
Si je développe cette Nouvelle science seulement comme une théorie, sans l'appliquer en pratique, elle n'aura aucun sens. Chaque réalité doit avoir une certaine forme. Je parle des réalités qui ont des quantités déterminées, de la même façon que le mathématicien s'occupe des formules, le chimiste des atomes et molécules et le physicien – des forces, comme étant des choses dét?rminées et pas du tout abstraites.
Maintenant, nous disons que l'homme a une âme. Est-ce que l'âme est une unité déterminée, où habite-t-elle, dans le cerveau ou dans le cœur, dans les poumons ou dans l'estomac, où se trouve-t-elle ? La science moderne ne peut rien dire à propos de l'âme.
Et maintenant, je reviens sur à mon propos. La Nouvelle humanité doit commencer premièrement avec l'anatomie humaine. C'est pour cela que je veux que vous tous montriez de l'intérêt pour l'anatomie. Quand vous commencez à construire des maisons, au début vous mettez (les poutres, vous préparez l'échafaudage de la maison et après vous commencez la construction. L'échafaudage, c'est l'anatomie. Quelqu'un va dire : "Nous n'avons pas besoin d'anatomie." Non, vous ne pouvez pas vous en passer. Il n'y a pas un seul enfant, mère ou père qui n'étudie pas l'anatomie. Quand vous taillez un vêtement, vous commencez de nouveau par l'anatomie. Le patron, c'est un modèle anatomique et vous coupez selon lui. Les gens modernes étudient la vie anatomiquement, ils " coupent " sans arrêt. Qu'est-ce que couper ? Dans la Nouvelle humanité vous n'allez pas étudier seulement l'anatomie, mais aussi la physiologie. Comment est-ce que vous étudiez la physiologie quand vous construisez votre maison ? – Vous mettez des fenêtres, des cheminées pour laisser entrer plus d'air. Mais de quoi s'occupe la physiologie? – Elle s'occupe des fonctions des organes, les fonctions du cœur – de la circulation du sang. Pour qu'il y ait des conditions favorables dans notre vie, il faut tenir compte de la physiologie dans chaque maison. Vous tous, qui construisez maintenant vos maisons, avez-vous de grandes fenêtres ? Je vous recommande seulement ceci : mettez à vos maisons des portes plus grandes, ouvrez des cheminées plus grandes. Il me plaît d'avoir de grandes cheminées et je suis contre ces poêles qu'on utilise maintenant. Vous dites : Autrefois mon grand-père, ma grand-mère étaient en très bonne santé." Et oui, mais ton grand-père avait de grandes cheminées à la maison, l'aération était bonne, et toi, tu vas à en sens inverse, tu vis dans les gaz carboniques et certainement tu ne seras certainement pas en bonne santé. Il faut une grande ventilation. Et les Bulgares, que font-ils ? – Ils bouchent les fenêtres avec du papier pour empêcher l'air de pénétrer, de peur d'attraper froid. Il vaut mieux attraper froid que respirer du gaz carbonique...

0terre
Ces êtres de la Nouvelle humanité, ils vivent, ils vont se multiplier pour propager partout les nouvelles idées. Vous tous, vous pouvez devenir des membres de la Nouvelle humanité. Quels sont ceux parmi vous qui n'aiment pas la fraternité et l'égalité ? Qui est le père qui ne veut pas que son fils devienne un savant, qu'il ne reste pas ignorant ? La Nouvelle humanité demande que chaque homme suive ceci : être honnête, c.à.d. surmonter son égoïsme, être juste, sage et bon. Ne pas répondre à ces quatre caratéristiques seulement en apparence, mais dans le sens absolu, être honnête au point de ne jamais sacrifier les intérêts des autres pour son bien, mais toujours sacrifier ses intérêts pour le bien de son prochain. Vous allez dire : "Si nous faisons cela, des souffrances, des malheurs vont nous arriver." Allons donc, avec les idées actuelles où est le bonheur ? Est-ce que trente millions de personnes n'ont pas été tuées, est-ce que tant de prisons ne sont pas pleines ? Même aujourd'hui les gens meurent, parce qu'ils servent cette vieille culture qui dit que l'homme pour l'homme est un loup...

10517225 462265063975802 716962773627432498 o
Le Christ dit : "Vous tous, vous êtes des frères."
Est-ce moi qui ai crée cet Enseignement ? Je dis que si vous ne voulez pas vivre selon l'enseignement du Christ, vivez selon celui de Moïse, si vous ne voulez pas vivre selon celui de Moïse, alors vivez selon les lois de votre Etat; mais en tout cas, agissez comme un homme honnête et juste, ne manquez simplement pas à votre parole. Aujourd'hui vous agissez soit d'après Moïse, soit d'après le Christ – vous confondez les lois. Certaines personnes me demandent : "Est-ce que tu dis toujours la vérité?" – Oui, j'ai réfléchi sur chaque mot que je dis. Si je parle honnêtement, justement, je parle pour mon bien, parce que je ne veux pas couvrir de honte mon honneur, couvrir de honte mes frères, je ne veux pas couvrir de honte le Nom de Dieu. Si je vous rencontre un jour, je veux savoir que j'ai été toujours juste envers mon âme et vous aussi, vous devez marcher sur ce Chemin. Seulement de cette manière, avec cet enseignement on peut améliorer les mères et les pères, les autres enseignements apportent des souffrances, des souffrances, des souffrances !
Cette Fraternité a son application. Dans la science ésotérique il y a des formes et des lois déterminées. Les lois de cette Fraternité Blanche, de ces 144 000 âmes claires, depuis cent millions d'années jusqu'à présent n'ont point changé pendant ces 100 millions d'années. Voilà pourquoi je dis que les lois de la Nature sont raisonnables et constantes. Chaque pensée peut produire un résultat après des milliers d'années. Si on plante une mauvaise pensée, elle peut causer notre propre mort. Si je vous explique la Vie avec ses événements de tous les jours, je peux l'examiner du point de vue des Hindous, des occultistes, et aussi du point de vue chrétien. La vérité restera la même. Par exemple, quelqu'un te rencontre et te tue; dans ce cas nous, les chrétiens contemporains, nous disons "c'est comme ça que Dieu l'a écrit". Je dis que Dieu n'a jamais ni dit, ni écrit qu'un homme devait en tuer un autre, quelqu'un l'a fait et Dieu l'a seulement permis. La loi des Hindous l'explique comme ça : tu l'avais tué, il y a plusieurs réincarnations et alors, aujourd'hui dans cette vie le même homme que tu avais tué, t'es tué à son tour. Donc, vous pouvez accepter l'une ou l'autre explication. Vous allez dire : "Cela c'est un enseignement hérétique, est-ce qu'on peut se réincarner ?" – On peut et on ne peut pas. L'un est aussi vrai que l'autre.
À propos de croire ou ne pas croire dans la réincarnation est une chose secondaire. L'âme possède la force de créer toutes ses formes : cela dépend d'elle de venir vivre ici sur la Terre autant de fois qu'elle le décide. Si l'âme veut venir sur la Terre, Dieu va l'accorder. L'âme qui veut se réincarner va le faire.
Alors, dans ce sens les Hindous ont aussi raison que les chrétiens. Quand je dis "âme", je parle de cette âme Divine et consciente qui peut venir ici autant de fois qu'elle le veut. Mais il y a une autre loi dans le monde qui explique les choses d'une autre manière pour qu'elles soient claires et pour former une morale commune. Par exemple, quelqu'un a commis un crime – il a volé un autre et il se dit : "Qui m'a vu voler dans l'obscurité ? " Et bien, mais pendant qu'il volait, il regardait d'un côté et de l'autre, il avait peur. Pourquoi ? – Il aura des remords, sa conscience va le hanter. Mais qu'est-ce que c'est la conscience ? – Ces 144 000 personnes, membres de la Fraternité Blanche disent : "Monsieur, nous avons vu le crime, que tu as fait et d'après notre loi qui ne change jamais, nous te condamnons et tu vas subir les conséquences de tes actions." Alors, ce monsieur pour alléger sa conscience se retire quelque part, jeûne une dizaine ou quinzaine de jours et après va auprès d'un prêtre pour dire une prière, pour trouver la paix. Le prêtre doit agir d'après les lois de la Nouvelle humanité et dire: "Mon frère tu vas te confesser devant Dieu. Mais jeûner une dizaine ou une quinzaine de jours et penser expier comme ça ton crime, ne sera pas suffisant pour Dieu.
"Moi, je vais vous dire comment il faut se confesser devant Dieu. Par exemple, si tu as mis le feu à la maison de ton prochain; tu vas corriger ta faute en allant chez celui que tu as fait souffrir, demande-lui pardon, va lui acheter une maison neuve et de nouveaux meubles et règle toutes ses dettes. Si tu n'agis pas comme ça, il n'y a aucun pardon.
Dieu dit : "Si tu as violé une femme, dans ta prochaine incarnation, tu la prendras pour femme ou elle sera ton enfant, tu l'élèveras et de cette façon tu paieras tes péchés." Et les jeunes hommes aujourd'hui se disent : "Ce n'est pas grave de violer une femme. "
En Amérique, un jeune homme, le fils d'un marchant riche avait violé une jeune fille, et l'avait abandonnée. Elle est tombée dans la débauche et puis elle est morte. Le jeune homme a fait ses études de théologie et il est devenu un célèbre prédicateur. Tout le monde trouvait qu'il était un homme dévot et bon. Il s'était marié et il avait un fils qui à l'âge de 16 ans est devenu un grand vaurien. Les gens s'étonnaient comment un tel père dévot pouvait avoir un tel fils méchant. Je dis : ce fils est sa pensée sensuelle. Le père allait chaque nuit chercher son fils, pour le ramener à la maison mais ce n'est qu'après une dizaine d'années qu'il réussit à le remettre sur le bon chemin. Et de cette façon il a payé sa dette. Ce fils, c'est votre bien aimée, que vous avez violée. Dieu dira au père : "Voilà ta bien aimée, tu as payé ta dette envers elle." Ton fils te dira : "Maintenant, je reconnais que tu es noble parce que tu sais aimer, mais ton amour d'autrefois n'était pas authentique." C'est pour cela que nous devons apprécier l'amour maternel, il donne tout.
Je recommande aux jeunes femmes et jeunes hommes de nos jours quand ils s'engagent, de tenir leur parole, d'être prêts à mourir pour la tenir et de dire : " Je t'aime, pour toi je sacrifie l'honneur, la vie et tous mes biens, et je ne t'abandonnerai jamais. " C'est ce que je considère comme un homme de caractère ! Qu'est qui ce passe maintenant ? – on se marie aujourd'hui, demain, on cesse de s'aimer, et on demande le divorce pour résoudre le problème. Je dis : les prêtres n'ont pas le droit de prononcer un divorce, de même qu'ils n'ont pas le droit de marier. Si un jeune homme me demande de le marier, je n'ai pas ce droit, mais je vais lui demander seulement s'il est prêt à sacrifier ses biens, son honneur et sa vie pour sa bien-aimée. Je vais demander aussi à la jeune fille si elle est prête à sacrifier ses biens, son honneur et sa vie pour son bien-aimé, si tous les deux me répondent qu'ils sont prêts, seulement dans ce cas je peux les marier, autrement, je ne le fais pas et je n'en ai pas le droit. C'est ce qu'on doit faire maintenant pour mettre ce peuple et cette société sur le bon chemin.
C'est comme cela que le Christ doit pénétrer dans le monde. C'est ce que la Fraternité apporte, c'est ce que le Christ répand. Et ces Lumineux Frères descendent maintenant. Ils vont utiliser ces deux exceptions – l'exception du Soleil et de la Terre. Un nouveau miracle arrivera dont il est dit dans les Ecritures qu'un Nouveau ciel et une Nouvelle Terre viennent – une Nouvelle humanité. Je dis : nous mettons une croix à l'ancienne humanité, que le Seigneur lui pardonne. Et dans l'avenir, nous allons vivre selon les lois de la Nouvelle Terre, de la Nouvelle humanité. C'est ce que veut la Fraternité.
Je ne vous parle pas d'un Dieu mort, mais de Dieu vivant. Et si vous me demandez où se trouve Dieu, je vais vous le dire : " Il n'est pas dans le ciel que vous voyez. Certaines personnes disent : "Prouvez-nous que Dieu existe." L'existence de Dieu n'a pas besoin de preuves. La fourmi aussi avec sa conscience inférieure n'a pas d'organes qui lui permettent de comprendre que les gens existent. Quand on attrape la fourmi avec les deux doigts ou quand elle monte sur la tête de quelqu'un, elle dit : "Oh, sur quelle haute colline je suis montée." Elle examine le monde de cette hauteur et quand elle revient auprès de ses amies elle leur dit : "Aujourd'hui j'ai visité une grande montagne". De la même façon le Seigneur nous prend avec ses deux doigts, et nous demandons si Dieu existe. Oui, Il est ces deux doigts et Il nous dit : "Tu ne peux pas monter sur ma tête".
Si vous ne voyez pas dans vos frères le Dieu vivant, c?la veut dire que vous ne comprenez guère cet enseignement. Si je ne vois pas Dieu en vous, mon enseignement est faux. Si je ne vous aime pas et je ne suis pas prêt à me sacrifier pour vous, je répands un enseignement faux. Et vous aussi, vous devez vous sacrifier. Il faut qu'une Fraternité existe dans ce monde ! C'est cet enseignement que vous devez accepter. Il est propagé par toutes les bonnes personnes, toutes les mères et pères, par tous les frères et sœurs. Dans ce monde il nous faut nous sacrifier nous-mêmes, assez de mensonges ! Certains disent : "Combien d'argent va-t-on me payer pour servir ? " Il ne faut plus aucun paiement. Je parle de ces gens qui se considèrent chrétiens, je ne parle pas des autres. C'est pour cela que le Christ dit : "Ceux qui ne sont pas chrétiens qu'ils sortent pour qu'on connaisse ceux qui sont pour et ceux qui sont – contre."
Les gens du monde disent à propos de certains "voilà de vrais dévots chrétiens. " En quoi consiste leur dévotion ? – "Ils vont régulièrement à l'église". – "Non, l'église c'est nous, nos corps vivants, c'est cela l'église. Si nous ne pouvons pas vivre une vie pure et respectable que deviendront nos églises ? " Qu'est-ce que s'est passé en Russie ? La Russie n'a pas obéi à Tolstoï qui était la voix du Dieu Vivant. Et le clergé a amené le bolchevisme. Le bolchevisme, c'est le fouet de Dieu dans la main du Christ. Et aujourd'hui il nous demande : "Est-ce cela que vous avez créé en tant d'années ? " C'est le Christ qui agit en Russie mais non pas satan. Quand un chirurgien prend son scalpel pour faire une opération il sait comment l'utiliser pour couper seulement la partie malade sans toucher à la partie saine. Le chirurgien qui n'est pas expert, ne saura pas comment faire l'opération même s'il a devant les autres la réputation d'être parfait dans ce domaine. Et les Bulgares doivent être reconnaissants au bolchevisme, mais cela n'a aucun rapport au sujet de notre conversation.
Et qu'est-ce que les Américains ont fait ? Pendant des années ils nous envoyaient des missionnaires pour prêcher l'enseignement du Christ, mais pendant la guerre, ils ont vendu aux Bulgares dix millions de kilogrammes de farine à deux leva d'or le kilo. Et aujourd'hui quelle est la valeur du lev d'or ? – Dix leva. Cela signifie qu'un kilogramme de farine coûtait vingt leva. Mais est-ce que les Américains pensent qu'ils ont agi d'après l'enseignement du Christ ? Ils ont perdu l'occasion de donner un bon exemple.
Non, ce n'est pas du christianisme ! Ce que le Christ dit, c'est ce que les Frères Lumineux disent !
Si les Bulgares pensent suivre le chemin qu'ils ont pris aujourd'hui, rien de bien ne les attend. Cette culture ne va pas les aider ! On doit changer tout dans le monde. Aucun peuple ne doit forcer un autre peuple, aucune société ne doit forcer une autre, aucun homme ne doit forcer un autre, mais tous doivent vivre d'après cette grande loi d'Amour. Si vous acceptez cet enseignement, tout va changer et votre peuple sera béni. Et cette loi va venir. Si vous ne l'acceptez, d'autres le feront.
Je vais vous donner un exemple : dans le temps ancien, dit le siècle d'or, il y avait deux royaumes – le royaume des et le royaume des Menezites. Le roi des Espertites avait un fils et d'après la coutume d'autrefois, il avait appelé des sages qui devaient déterminer le destin de son fils. L'un de ces grands sages après avoir fait ses calculs, dit au roi : "Ton fils va traverser une grande crise quand il aura vingt ans et c'est pour cela que tu dois l'envoyer comme berger dans un autre royaume pour y apprendre les grandes lois de la Nature Vivante."Le père suivit les conseils du sage et dit à son fils : "Mon fils, maintenant, tu dois travailler d'arrache-pied pour gagner ta vie." Et il l'envoya comme berger dans le royaume des Menezites. Le jeune homme y passa dix bonnes années et il apprit les lois de la Nature. Lors de la onzième année de son séjour, il vit un jour la fille du roi des qui Menezites se promenait sur un cheval blanc. Elle était accompagnée de ses gardes mais attirée par la beauté des fleurs, des champs et de la nature, elle descendit du cheval et s'éloigna des autres. A ce moment, un cobra surgit des pierres et mordit sa main droite. Dès que le berger – le fils du roi, s'en aperçut ?t connaissant les lois de la nature, il mit sa bouche sur la plaie et suça le poison. Apercevant cela de loin, les gardes crurent que ce jeune homme offensait la princesse, et ils tirèrent alors de leur arc une flèche empoisonnée qui blessa sa main gauche. Quand la princesse vit cela, elle s'approcha et déchira rapidement la manche de sa veste, mit sa bouche sur la plaie et suça le poison. Je vous demande maintenant qui a sauvé qui ? Le jeune homme a sauvé la jeune femme du poison du serpent et la jeune fille l'a sauvé du poison de la flèche lancée par les hommes. Le jeune homme dit à la jeune femme : " Tu as souffert du poison du serpent – et moi du poison humain."
Donc, maintenant les femmes souffrent du poison du serpent. Savez-vous qui est ce serpent ? – C'est leur grand égoïsme. Les femmes ainsi que les hommes doivent se sauver de ce poison. Les femmes doivent sucer le poison de l'égoïsme masculin et les hommes doivent sucer le poison du cœur déformé de la femme. Ce n'est que de cette façon que les femmes et les hommes peuvent se tendre la main, comprendre qu'ils peuvent vivre ensemble et s'entendre...

Ob 38356c vibrations
Et tous les chrétiens d'aujourd'hui doivent se tendre la main. Moi, quand je suis venu à Turnovo, comment m'avez-vous reçu ? Non, mes amis, je viens pour sucer votre poison. Que vous deviez sucer le mien, est une autre question, le temps nous le. Si vous sucez mon poison, je vous dirai "vous êtes mes frères". C'est une manifestation de la loi d'Amour qui travaille dans le monde. On donne un baiser à celui qui suce le poison de son frère et celui qui ne le fait pas, est chassé dehors.
Jeunes hommes, l'avenir vous appartient ! Hommes et femmes, vivez d'après la loi de l'Amour ! Ne vivez pas sur le chemin de ceux qui ont vieilli dans le péché, renoncez aux nombreux amants que vous avez. Un amant et une amante sont suffisants : une jeune femme, mais belle, un jeune homme mais parfait. Vous n'avez besoin ni de deux hommes, ni de deux femmes. Alors, qu'il y ait une liberté intérieure en vous et que vous ne vous liez pas en esclavage. Pensez comme cela et appliquez cette loi partout – dans la vie sociale, politique et religieuse pour acquérir l'enseignement du Christ. Ce n'est que de cette façon que le peuple bulgare peut s'élever. Seulement en suivant cette morale !
Quand je me promène maintenant à Turnover, j'observe les gens, je rencontre des prêtres, des juges, des instituteurs, des gendarmes, des domestiques et je me dis : "Frères, de la manière dont vous vivez, vous ne marchez pas sur le bon chemin. Ce n'est pas cela l'enseignement la doctrine du Christ, ce n'est pas la Fraternité." Je rencontre beaucoup de prêtres, de prédicateurs, d'instituteurs, de gendarmes et d'autres gens nobles, mais je rencontre aussi parmi eux des gens qui ne sont pas nobles. Ce n'est pas un reproche mais un fait. Et je dis que nous devons nous élever au niveau de cette morale pure qui nous montre la Lumineuse Fraternité. Ne pas mentir ! Les mères et les pères ne doivent pas mentir. La mère, le père, le prêtre, ou le juge doivent tenir leur parole, il faut mourir mais faire ce qu'on a promis. Si je tiens parole, je peux me nommer un homme, mais sinon, il n'y a aucune humanité en moi, aucune fraternité. La science future est du côté des gens qui vivent de cette façon...

68462420 1
Je vois dans la jeune génération un penchant vers des idées nouvelles. Quand j'observe les communistes, je ne les juge pas, je vois qu'ils font de bonnes choses, de grands sacrifices sans prétendre être chrétiens. Mais les chrétiens qui parlent du Christ veulent seulement s'assurer une bonne vie. Donc, les communistes sont des gens sans foi et sans argent, et les chrétiens – des croyants avec argent. Je voudrais bien rencontrer au moins un homme qui sache qu'il y a un Dieu dans le monde, qui ait honte d'avoir menti, qu'il sache qu'il sera jugé quand il offensera quelqu'un et qu'il ait l'honnêteté de demander pardon. Et maintenant quand nous commettons un crime nous disons "j'ai le droit". Oui, nous tous, nous avons le droit de faire des crimes, de mentir, de faire du bien, de dire la vérité, nous tous, nous avons la liberté mais il faut savoir que chacun en répondra. Si tu voles, tu seras volé, si tu ruines, tu seras ruiné, si tu violes, tu seras violé. Tu récolteras ce que tu as semé. "Tu vas être mesuré de la même façon que tu mesures", a dit le Christ. La loi est juste...

12208310 1057661904267214 6843932463914647511 n 1
Maintenant, moi, je vais vous prédire quelque chose. Je ne vais pas deviner. Quel temps fait-il aujourd'hui ? – Il fait beau, clair et chaud; le Soleil brille parfaitement. Le temps clair indique que tout se passera bien dans l'avenir, il fera bien chaud et dans un temps proche il y aura parmi les Bulgares un courant de bonté. Et la manière de raisonner des gens va changer, ils vont se réchauffer et commenceront à penser correctement. Le temps calme indique que les Bulgares prendront conscience, tâcherons de ne pas faire de nouvelles guerres, ne répéteront pas la faute des années 1912 et 1915. Les Bulgares ne vont plus utiliser les armes mais avec l'Amour, ils vont garder la neutralité stricte et vont dire: "Jusqu'à présent nous avons servi les Forces Centrales, l'Entente, maintenant nous voulons essayer cette Vie Nouvelle, suivant les préceptes de Dieu et organiser notre vie d'après Sa Volonté. " Ce n'est que de cette façon que la conscience viendra chez les Bulgares et qu'ils s'élèveront en tant que peuple. Et alors ils s'adresseront aux communistes ainsi qu'aux socialistes et diront : "Frères, nous vous aimons, nous voyons dans vos aspirations les bonnes idées dont nous avons besoin; nous n'avons rien à diviser, tout ce qui est sur la terre nous appartient, travaillons tous ensemble." Certains vont riposter : "Mais voyons donc, ils ne croient pas en Dieu, ils n'aiment pas les gens. " Comment ne pas croire ? Eux, ils ont aussi leur Dieu; s'ils aiment, cela veut dire qu'ils ont un Dieu. Si je rencontre quelqu'un dans la rue qui me dévalise, me mutile la jambe mais qu'il croit en Dieu, à qui profite sa croyance ? Si je croise quelqu'un qui me fait du bien, mais qui ne croit pas en Dieu, cet homme sera plus utile que l'autre personne qui va rester seulement avec sa théorie. Celui qui croit et qui est un voleur, je cracherai sur lui; celui qui ne croit pas mais qui ne me vole pas, je vais l'embrasser deux fois parce qu'il ne déshonore pas le Nom de Dieu et qu'il fait sa Volonté. C'est cela le Nouvel Enseignement celui que la nouvelle génération doit avoir en vue. Cette lèpre sociale doit être nettoyée à fond.C'est de cette façon que tous les prêtres ainsi que tous les Bulgares doivent prêcher.S'ils prêchent comme cela, je leur donne ma bénédiction ! Mais s'ils ne croient pas et ne prêchent pas de cette façon, ils vont cracher sur eux-mêmes. Que les prêtres disent : " Au nom du Christ nous allons servir le Seigneur, nous allons vivre sans argent." Mais on va me répliquer qu'ils ont des femmes et des enfants. Mais les femmes, ne peuvent-elles pas vivre comme eux ? La femme du pope, est-ce qu'elle ne peut pas vivre comme vous ? – Si, elle peut. Elle doit être la première à donner l'exemple du désintéressement, mais c'est le contraire. L'évêque et le pope n'ont pas besoin d'argent. Pourquoi cherchent-ils à trouver des moyens pour subsister. Le Christ n'en avait pas. Combien est-ce qu'on payait le Christ pour ses sermons ? Je vous parle au nom du Christ. Vous servez au nom du Christ, n'est-ce pas ?

Gallery 1 9 36903b
Il y a deux exceptions. Je veux que vous me compreniez correctement. Je n'ai aucun désir d'offenser qui que se soit parmi vous. Vos croyances, vos profondes convictions, quelles qu'elles soient, sont sacrées pour moi. Mais vos mauvaises démarches, c'est une autre chose. Je ne peux pas les partager. Je ne peux pas supporter le mal dans le monde, je ne peux pas regarder calmement quand un homme offense un autre. Je pourrais me taire mais mon âme souffre et je me dis : ces gens sont des chrétiens, quelle est cette erreur qui les immobilise, quel est ce moment psychologique où ils ne sont plus eux-mêmes ?
Mais je crois qu'une grande chaleur vient, qui va faire fondre les glaces. Il y aura de grandes évaporations dans les montagnes, des flots clairs et purs vont se mettre à couler. Il y aura après une végétation luxuriante et les graines semées depuis des milliers d'années vont pousser, fleurir et donner des fruits et les peuples de toute la Race Blanche vont se tendre la main. Cette Nouvelle culture que personne n'osait attendre et que personne n'avait jamais vue, viendra dans le monde. Et vous tous, vous serez des citoyens de cette Nouvelle culture, de cette Nouvelle humanité !
Et je voudrais que vous tous soyez des invités à la table de cette Nouvelle humanité. Vous êtes invités mais gardez-vous de ne pas refuser comme cela s'est passé deux mille ans auparavant quand le Christ avait invité au festin un grand nombre de gens et qu'ils avaient refusé sous différents prétextes : les uns qu'ils avaient du travail aux champs, les autres qu'ils avaient acheté cinq paires de bœufs et qu'il fallait les essayer et les autres qu'ils s'étaient mariés. Tous ont répondu : "Considérez-nous comme renonçant à la Nouvelle culture !" Le Christ vient de nouveau maintenant et il invite de nouveau la Race Blanche tout entière à reprendre ce Nouvel enseignement. Maintenant, ceux qui dans leur bonté ont gardé le bétail depuis cinq siècles, seront utilisés comme serviteurs Divins et ils construiront cette grande œuvre divine.
Parce que la Vie ne se fait pas d'une seule pierre, et quand nous l'aurons construite, c'est seulement alors que la Sagesse et l'Amour viendront. Alors seulement il y aura de la musique, de la poésie, de l'art, il y aura de l'ordre et il y aura de la compréhension entre tous. Et seulement alors nous pourrons nous donner l'un l'autre, le baiser divin qui nous fera cette Joie que les anges éprouvent...

Petardanov70 1

 

Source...http://www.beinsadouno.net/fr/1920.08.19.sb.fr.bb_novoto_chovechestvo.htm
Traduction par Irina Sahattchieva
Revue par Tania Dimitrova et Evelyne Sache
Tous les membres de notre équipe de traduction sont volontaires et travaillent gratuitement.
Nous apprécierons chaque acte d'aide en matière de relecture, édition, publication ou distribution de ces traductions.
Pour des renseignements plus détaillés, vous pouvez nous contacter :
Copyright (c) 1997 Publishing House "Byalo Bratstvo" All Rights Reserved

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×