Niveaux de Conscience

9 dr hawkins live your life like a prayer

Citation...Vivez Votre Vie Comme Une Prière...Dr. David R Hawkins

Le Dr. David R Hawkins fut non seulement un des tout grands psychiatres américains de la 2è moitié du siècle passé et un des pères de la kinésiologie moderne, il fut également un grand illuminé dont les ouvrages d’un non dualisme sans équivoque marquèrent son époque.Hawkins établit une classification des niveaux de conscience de -20 à +1000 qui est fascinante. -20, le niveau le plus bas, est celui de la honte, suivi de la culpabilité (-30), de l’apathie (-50) … de la peur (-100), etc Tous ces niveau sont dans le négatif, le noir. Le seuil entre le négatif et le positif est 200 (le courage)… avec toute une série de niveaux qui passent par l’acceptation (+350), l’amour (+500), la joie (+540), la paix (+ 600) pour aboutir à l’illumination (+850 à +1000). Il s’agit d’une échelle logarithmique, à savoir que le courage (200) est beaucoup plus avancé que deux fois 100 (la peur).Selon la dernière évaluation de Hawkins avant de nous quitter en 2002, estimait que le niveau de conscience terrestre était de 209. Au niveau 500 et surtout 540 (l’amour inconditionnel), le champ énergétique de l’individu devient permanent. Il ne fluctue plus, il ne demande plus rien, surtout pas des autres, car il repose en lui-même, dans sa plénitude d’être. Selon Hawkins, 2 sages sur la terre calibrent à (sont au niveau de) 700. Une personne au niveau 300 équilibre 90'000 personnes au-dessous de 200, 1 personne à 500 équilibre 750'000 personnes au-dessous de ce seuil critique, et une seule personne à 700 équilibre 70 millions en-dessous de 200. C’est bien pour cela qu’on peut dire que l’élévation consciente du niveau de conscience de la race est l’activité la plus importante de la planète aujourd’hui.1000 est le niveau d’énergie maximum supporté par le corps humain et le système nerveux. C’est le niveau extrêmement rare des grands avatars du passé  comme Christ, Bouddha, Krishna, etc...Citation...La personne qui souffre de la pauvreté intérieure est entraînée sans relâche à accumuler sur le plan matériel... David R. Hawkins ,Letting Go: La voie de cession

 

 

Dans ce monde médiatisé, où tout et le contraire de tout est présenté au public, il est difficile de se faire une opinion juste, de ne pas se laisser égarer par des volontés perverses, des choses sans valeur, des opinions mauvaises, des actes et des substances nuisibles à la santé. C'est pourquoi le Dr David R. Hawkins, chercheur et psychiatre renommé, expert en processus mentaux, a étendu cette méthode médicale, la psychométrie, à tous les domaines de la connaissance humaine. Il s'agit de " mesurer " la véracité et l'innocuité de toute substance, opinion, doctrine, de tout symbole, de tout enseignement, de toute entreprise, par une expérimentation kinésiologique simple et très efficace. " Et si l'on pouvait accéder à une réponse simple, oui ou non, pour toute question qu'on souhaite poser ? Une réponse dont la véracité puisse être démontrée ? " demande le Dr Hawkins. Son livre est la réponse à cette question fondamentale. Pourquoi le pouvoir est-il opposé à la force ? Qu'est-ce que la force ? Qu'est-ce que la force, qu'est-ce que le pouvoir ? " L'homme pense qu'il vit en vertu de forces qu'il peut contrôler, mais, en fait, il est gouverné par le pouvoir de sources cachées, pouvoir sur lequel il n'a aucun contrôle " ? Le pouvoir précède les choses, il leur est intérieur ; c'est une affaire de " champs d'attraction ", quelque chose de surhumain : la force est une extériorisation et une dénaturation du pouvoir ; elle est créée, alors que le pouvoir est créateur. La valeur d'une chose et d'un être sera " mesurée " par sa conformité au pouvoir, et non par sa force, laquelle peut être balayée par le pouvoir, comme une branche brisée par la tempête. Ce livre profond et accessible est ainsi un instrument indispensable à notre époque ; peut-être la mesure dont nous avons tous besoin, pour discerner le bien du mal, le vrai du faux.Dans son livre Power vs. Force, David R. Hawkins établit une hiérarchie des niveaux de conscience humaine. C’est un paradigme intéressant. Si vous lisez le livre, il est aussi assez facile de trouver où vous vous trouvez dans cette hiérarchie en vous basant sur votre situation actuelle...

 

Decouverte de la presence de dieu devotional non dualite

Carte De La Conscience De David R.Hawkins

 

0haw

De bas en haut, les niveaux de conscience sont : la honte, la culpabilité, l’apathie, le chagrin, la peur, le désir, la colère, la fierté, le courage, la neutralité, la volonté, l’acceptation, la raison, l’amour, la joie, la paix, l’illumination.

 Hawkins définit cela comme une échelle logarithmique, donc il y a bien moins de gens aux niveaux supérieurs qu’il n’y en a aux niveaux inférieurs. Monter d’un niveau à un autre provoquera un énorme changement dans votre vie...


Honte ─ Un seul cran au-dessus de la mort. Vous contemplez probablement le suicide à ce niveau. Soit ça, soit vous êtes un tueur en série. Pensez à cela comme à de la haine auto-dirigée.

Culpabilité ─ Un cran au-dessus de la honte, mais vous pourriez encore avoir des pensées suicidaires. Vous vous voyez comme un pécheur, incapable de vous pardonner pour vos transgressions passées.

Apathie ─ Se sentir désespéré ou brimé. État de résignation acquise. Beaucoup de personnes sans domicile fixe sont coincées à ce stade.

Chagrin ─ Un état perpétuel de tristesse et d’égarement. Vous pourriez atterrir ici après la perte d’un être aimé. La dépression. Toujours supérieur à l’apathie, étant donné que vous commencez à échapper à l’engourdissement.

Peur ─ Voir le monde comme dangereux et insécurisé. La paranoïa. Habituellement, vous aurez besoin d’aide pour vous sortir de ce niveau, ou vous resterez piégé pendant un long moment, tout comme dans une relation abusive.

Désir ─ Ne pas être perturbé par le fait de fixer et d’atteindre des objectifs. C’est le niveau de l’addiction, de l’avidité, et de la luxure ─ pour l’argent, l’approbation, le pouvoir, la célébrité, etc. Consumérisme. Matérialisme. C’est le niveau de la cigarette, de la boisson et des drogues.

Colère ─ Le niveau de la frustration, souvent parce que vos désirs n’ont pas été remplis au niveau précédent. Ce niveau peut vous éperonner et vous pousser à agir pour atteindre les niveaux supérieurs, ou cela peut vous bloquer dans la haine. Dans une relation abusive, vous verrez souvent une personne en colère en couple avec une personne effrayée.

Fierté ─ Le premier niveau où vous commencez à vous sentir bien, mais c’est un faux semblant. C’est une dépendance à des circonstances extérieures (argent, prestige, etc.), donc c’est vulnérable. La fierté peut mener au nationalisme, au racisme, et aux guerres religieuses. Pensez aux nazis. Un état irrationnel de déni et de réaction défensive. Le fondamentalisme religieux est également coincé dans ce niveau. Vous devenez tellement empêtré dans vos croyances que vous voyez une attaque contre vos croyances comme une attaque contre vous.

Courage ─ Le premier niveau de vraie force. J’ai déjà écrit un article sur ce niveau : Le courage est un sésame. C’est là que vous commencez à voir la vie comme une stimulation et un défi plutôt que comme un fardeau. Vous commencez à avoir un soupçon d’intérêt pour le développement personnel, bien qu’à ce niveau vous appellerez cela différemment, comme du renforcement de compétences, de l’avancement de carrière, l’éducation, etc. Vous commencez à voir votre futur comme une amélioration de votre passé, plutôt que comme une continuation à l’identique.

Neutralité ─ Ce niveau est incarné par la phrase, “vivre et laisser vivre”. C’est flexible, relaxant, et sans attache. Quoi qu’il arrive, vous suivez le rythme. Vous n’avez rien à prouver. Vous vous sentez en sécurité et êtes bien avec les autres gens. Beaucoup de personnes travaillant à leur compte sont à ce niveau. C’est un endroit très confortable. Un niveau de complaisance et de paresse. Vous vous occupez de vos besoins, mais vous ne vous forcez pas trop.

Volonté ─ Maintenant que vous êtes fondamentalement dans le confort et la sécurité, vous commencez à utiliser votre énergie plus efficacement. Ne faire que se laisser aller n’est plus suffisant. Vous commencez à vous soucier de faire du bon travail ─ peut-être même votre meilleur possible. Vous pensez à gérer votre temps, à votre productivité et à être organisé, des choses qui n’étaient pas si importantes pour vous au niveau de la neutralité. Pensez à ce niveau comme à celui du développement de votre volonté et de votre autodiscipline. Ces gens sont les « soldats » de la société ; ils terminent le travail et ne se plaignent que peu. Si vous êtes à l’école, alors vous êtes un très bon élève ; vous faites vos devoirs sérieusement et prenez le temps de faire du bon travail. C’est le point auquel votre conscience devient plus organisée et disciplinée.

Acceptation ─ Là, un changement important s’opère, et vous vous éveillez aux possibilités d’une vie proactive. Au niveau de la volonté vous êtes devenu compétent, et maintenant vous voulez mettre vos capacités à profit. C’est le niveau de la fixation et de l’accomplissement d’objectifs. Je n’aime pas l’étiquette « acceptation » qu’utilise Hawkins ici, mais cela signifie au fond que vous commencez à acceptez la responsabilité de votre rôle dans le monde. Si quelque chose ne va pas dans votre vie (votre carrière, votre santé, votre couple), vous définissez ce que vous voulez en faire et vous le changez. Vous commencez à avoir une vue d’ensemble de votre vie avec plus de clarté. Ce niveau pousse beaucoup de gens à changer de carrière, à lancer une nouvelle entreprise, ou à changer d’alimentation.

Raison ─ À ce niveau vous transcendez les aspects émotionnels des niveaux inférieurs et commencez à penser clairement et de façon rationnelle. Hawkins le définit comme le niveau de la médecine et de la science. De la façon dont je le vois, quand vous atteignez ce niveau, vous êtes capable d’utiliser vos capacités de raisonnement à leur maximum. Vous avez maintenant la discipline et la proactivité nécessaires pour exploiter entièrement vos compétences naturelles. Vous avez atteint le point où vous vous dites « Ouaouh. Je peux faire tout ça, et je sais que je dois m’en servir de la meilleure façon possible. Alors quel est la meilleure utilisation possible de mes talents ? » Vous jetez un œil sur le monde et commencez à y contribuer significativement. À la toute fin, c’est le niveau d’Einstein et de Freud. Il est presque évident que la plupart des gens n’atteindra jamais ce niveau au cours de leur vie.

Amour ─ Je n’aime pas l’étiquette « amour » d’Hawkins ici parce que ce n’est pas l’émotion de l’amour. C’est l’amour inconditionnel, la compréhension permanente de votre connexion avec tout ce qui existe. Pensez compassion. Au niveau de la raison, vous vivez au service de votre tête. Mais cela peut finir en impasse si vous tombez dans le piège de l’intellectualisation à outrance. Vous voyez que vous avez besoin d’un contexte plus grand que la simple réflexion en soi. Au niveau de l’amour, vous mettez maintenant votre tête et tous vos autres talents au service de votre cœur (pas de vos émotions, mais d’un sens plus grand du bien et du mal ─ votre conscience). Je le vois comme le niveau de l’éveil à votre vrai but. Vos motivations à ce niveau sont pures et ne sont pas corrompues par les désirs de votre ego. C’est le niveau dans lequel vous mettez votre vie au service de l’humanité. Pensez à Gandhi, à Mère Teresa, au Dr Albert Schweitzer. À ce niveau vous commencez également à être guidé par une force plus grand que vous-même. C’est un sentiment de laisser-aller. Votre intuition devient extrêmement forte. Hawkins prétend que ce niveau n’est atteint que par 1 personne sur 250 en l’espace d’une vie entière.

Joie ─ Un état de bonheur pénétrant et inébranlable. Le niveau des saints et des maîtres spirituels avancés. Le simple fait de vous approcher des gens à ce niveau vous fait vous sentir incroyablement bien. À ce niveau la vie est entièrement guidée par la synchronicité et l’intuition. Il n’y a plus aucun besoin de fixer des objectifs et de faire des plans détaillés ─ le développement de votre conscience vous permet d’opérer à un niveau bien plus élevé. Une expérience de mort imminente peut temporairement vous propulser à ce niveau.

Paix ─ La transcendance totale. Hawkins prétend que ce niveau n’est atteint que par une personne sur 10 millions.

Illumination ─ Le plus haut niveau de la conscience humaine, où l’humanité jouxte la Divinité. Extrêmement Rare. Le niveau de Krishna, de Bouddha, et de Jésus. Le simple fait de penser à des gens de ce niveau peut élever votre conscience.

Je pense que vous trouverez que ce modèle mérite réflexion. Non seulement les gens mais aussi les objets, les évènements, et des sociétés complètes peuvent être classées selon ces niveaux. Au sein de votre propre vie, vous verrez que certaines parties de votre vie sont à différents niveaux que d’autres, amis vous devriez être capable d’identifier votre niveau actuel général. Vous pourriez être à un niveau général de neutralité mais être quand même accro à la cigarette (niveau du désir). Les niveaux inférieurs que vous trouvez en vous vont être une résistance retenant tout le reste de votre personne. Mais vous trouverez aussi des niveaux plus élevés dans votre vie. Vous pourriez être au niveau de l’acceptation et lire un livre du niveau de la raison et vous sentir vraiment inspiré. Pensez aux influences fortes dans votre vie actuelle. Lesquels augmentent votre conscience ? Lesquels la diminuent?

Une chose que je pense à propos de ces niveaux de conscience est que je peux faire le parcours de ma vie entière et voir comment j’ai pu avancer parmi eux. Je me souviens avoir été bloqué au niveau de la culpabilité pendant longtemps ─ enfant j’ai été endoctriné dans un système de croyance selon lequel j’étais un indécrottable pécheur, jugé d’après les normes de quelqu’un du niveau de l’amour ou plus. À partir de là je suis monté au stade de l’apathie, à me sentir engourdi pour tout. À l’université j’ai atteint le niveau de la fierté ─ j’étais un étudiant 20/20, capitaine de l’équipe de Décathlon de l’Académie, couvert d’éloges et de récompenses, mais j’en suis devenu dépendant. J’ai atteint le niveau du courage en fin d’adolescence, mais mon courage était très désordonné, et j’en ai trop fait et me suis mis dans toutes sortes d’ennuis. J’ai alors passé près d’un an dans la neutralité et je suis passé aux niveaux de la volonté et de l’acceptation avant ma trentaine avec un gros effort conscient. À présent je suis au niveau de la raison et je m’approche de plus en plus du passage au niveau de l’amour. Je fais l’expérience du niveau de l’amour de plus en plus souvent, et cela guide déjà nombre de mes décisions, mais ce n’est pas encore devenu mon état naturel. J’ai aussi expérimenté l’état de joie pendant des jours à une époque, mais jamais de façon permanente. Cet état est un sentiment pénétrant d’euphorie naturelle, comme si j’explosais d’énergie positive à l’intérieur. Cela m’oblige littéralement à sourire. J’ai été dans cet état une bonne partie de la matinée, probablement parce que je n’ai encore rien mangé (je trouve plus facile d’atteindre cet état de conscience quand je mange moins ou pas du tout).

Nous allons naturellement fluctuer entre de multiples états au cours de chaque semaine, donc vous allez probablement voir un ensemble de 3 ou 4 niveaux dans lesquels nous passons la plupart de notre temps. Une façon de trouver votre état « naturel » est de penser à la façon dont vous réagissez sous pression. Si vous pressez une orange, vous obtenez du jus, parce que c’est ce qui se trouve à l’intérieur. Que sort-il de vous quand vous êtes pressés par des évènements extérieurs ? Devenez-vous paranoïaque et vous taisez-vous (peur) ? Commencez-vous à hurler sur les gens (colère) ? Êtes-vous sur la défensive (fierté) ? Ce qui m’arrive sous la pression est que je deviens hyper-analytique, mais j’ai eu il y a peu de temps une situation de stress que j’ai gérée majoritairement par intuition, ce qui a été un grand changement pour moi. Cela me dit que je m’approche de l’état d’amour inconditionnel parce que dans cet état, on peut effectivement accéder à l’intuition même sous pression.

Tout dans votre environnement aura un effet sur votre niveau de conscience. Télé. Films. Livres. Sites web. Gens. Endroits. Objets. Nourriture. Si vous êtes au niveau de la raison, regarder les journaux télévisés (qui sont majoritairement aux niveaux de la peur et du désir) va temporairement diminuer votre conscience. Si vous êtes au niveau de la culpabilité, les journaux télé vont plutôt l’augmenter.

Progresser d’un niveau au suivant requiert une énorme quantité d’énergie. J’ai déjà écrit à ce sujet quand j’ai parlé des bonds en avant. Sans effort conscient ou l’aide des autres, vous aurez des chances de simplement rester à votre niveau actuel jusqu’à ce qu’une force extérieure entre dans votre vie.

Notez la progression naturelle des niveaux, et pensez à ce qui arrive quand vous essayez de court-circuiter le processus. Si vous essayez d’atteindre le niveau de la raison avant de maîtriser l’auto-discipline (volonté) et la fixation des objectifs (acceptation), vous serez trop désorganisé et trop peu concentré pour utiliser votre esprit à son maximum. Si vous essayez de vous propulser au niveau de l’amour avant de maîtriser la raison, vous souffrirez de crédulité et pourriez finir par vouer un culte.

Monter d’un seul niveau peut être extrêmement difficile ; la plupart des gens n’y arrivent même pas en une vie entière. Un simple changement de niveau peut radicalement tout changer dans votre vie. C’est pourquoi les gens en-dessous du niveau du courage ont peu de chances de progresser sans aide extérieure. Le courage est nécessaire pour y travailler consciemment ; cela revient à miser de façon répétée votre vie entière pour avoir la chance de devenir plus conscient et plus ouvert. Mais chaque fois que vous atteignez le niveau suivant, vous réalisez clairement que c’était un bon pari. Par exemple, quand vous atteignez le niveau du courage, toutes vos peurs passées et votre fausse fierté vous semblent alors stupides. Quand vous atteignez le niveau de l’acceptation (fixer et atteindre des objectifs), vous jetez un œil en arrière sur le niveau de la volonté et vous voyez que vous étiez comme une souris courant sur un tapis roulant ─ vous étiez un bon coureur, mais vous n’avez pas choisi de direction.

Je pense que le travail le plus important que nous pouvons faire en tant qu’êtres humains est d’élever notre niveau de conscience individuel. Quand nous faisons cela, nous répandons des niveaux supérieurs de conscience sur tous ceux qui nous entourent. Imaginez quel monde incroyable ce serait si nous pouvions au moins amener tout le monde au niveau de l’acceptation. Selon Hawkins, 85% des gens sur Terre vivent sous le niveau du courage.Quand vous faites temporairement l’expérience de niveaux supérieurs, vous pouvez voir où vous devez aller par la suite. Vous avez un de ces moments de clarté pendant lequel vous comprenez que les choses doivent changer. Mais quand vous sombrez dans les niveaux inférieurs, ce souvenir devient brumeux.

Nous devons constamment nous pousser à revenir aux sources qui peuvent nous aider à passer à l’étape suivante. Chaque étape nécessite des solutions différentes. Je me souviens que quand je suis passé de la neutralité à la volonté, j’ai écouté des cassettes de gestion du temps presque tous les jours. Je me suis immergé dans des sources créées par des gens du niveau de la volonté jusqu’à finalement changer. Mais un livre sur la gestion du temps ne sera pas très utile à quelqu’un qui est au niveau de la fierté ; ils en rejetteront la notion même en étant totalement sur la défensive. Et la gestion du temps n’a pas de sens pour quelqu’un au niveau de la paix. Mais vous ne pouvez pas atteindre les niveaux supérieurs si vous n’avez pas d’abord maîtrisé les bases. Jésus était un charpentier. Gandhi était avocat. Bouddha était prince. Nous devons tous commencer quelque part.

Regardez cette hiérarchie avec un esprit ouvert et voyez si cela vous mène à de nouvelles perspectives qui pourraient vous aider à passer à l’étape suivante dans votre propre vie. Aucun niveau n’est plus correct ou plus faux qu’un autre. Essayez de ne pas laisser votre ego s’emmitoufler dans l’idée de rester à un niveau en particulier, à moins que vous ne soyez actuellement au niveau de la fierté, bien évidemment...Pouvoir contre force...Auteur : David R. HAWKINS

978 2 84445 574 1 une 229 343 1338573362

Thornbar 1

000127817

 

Souffrez-vous de Maladies Transmissibles Spirituellement?Dix Maladies Transmise Spirituellement...

Lorsqu’une personne effectue un virage important dans sa vie, cela suscite souvent la surprise, la confusion, l’incompréhension ou le jugement des autres. C’est particulièrement le cas lorsque ces changements sont induits par une quête personnelle ou spirituelle — car les gens nous aiment souvent tel que nous l’avons toujours été et n’aiment pas nous voir changer. Mais il arrive tout de même que parfois, ces regards hagards soient le signe que nous ayons contracté une MTS (maladie transmissible spirituellement). Notez que vous serez sûrement en mesure d’identifier des gens aucunement spirituels mais ayant ces mêmes schémas de pensées...

1. La spiritualité de type « malbouffe »

Combiner la spiritualité avec le culte de la vitesse, du multitâche et de la gratification instantanée véhiculée dans notre belle société, et vous obtenez de la spiritualité de type « fast-food ». Cette forme de spiritualité est le résultat de l’imagination collective que l’allégement de la souffrance de notre condition humaine peut être rapide et facile. Une chose est claire, cependant: la transformation spirituelle ne se fait jamais du jour au lendemain.

2. La spiritualité à deux faces

Cette forme de spiritualité provient de la tendance à parler, s’habiller et agir comme on imagine qu’une personne hautement spirituelle le ferait. Mais en fait, ce n’est qu’une façade, comme certaines personnes vont porter des vêtements griffés ou conduire des voitures de luxe pour impressionner les autres en se donnant du faux prestige. Et oui, la spiritualité n’échappe pas à ce trait de caractère humain.

3. Les motivations inconscientes

Même si le désir de cheminer peut être pur et authentique au départ, il arrive qu’il devienne teinté par des motivations inconscientes comme le besoin d’être aimé, d’être spécial, d’être reconnu ou de faire partie d’un groupe, le besoin de combler un vide intérieur, la croyance que son chemin spirituel va enlever notre souffrance, le désir d’être « meilleur que », ou encore d’être « l’élu ».

4. Prendre une identité spirituelle

Dans cette maladie, l’égo s’identifie avec les expériences spirituelles pour les faire siennes. Ainsi, la personne peut en venir à délaisser son identité « de tous les jours » pour une identité plus près des expériences spirituelles vécues, comme par exemple de se donner certaines prétentions, certains dons, ou même changer de nom. Cependant, il se peut qu’une personne possède de véritables dons, mais il s’agit ici de ce que dégage la personne… Est-elle demeurée terre-à-terre ou flotte-elle un peu trop? Dans la plupart des cas, cela ne dure pas indéfiniment, mais tend à durer plus longtemps chez ceux qui se croient très évolués.


5. L’égo spirituel

Cette maladie se produit lorsque la structure égoïque d’une personne devient profondément ancrée dans des concepts spirituels au point de se forger un dogme de pensées et de croyances rigides. La personne devient en quelque sorte imperméable à tout ce qui pourrait contredire son dogme ; aide extérieure, nouvelles idées, critiques constructives, etc. Elle devient alors « bouchée ben dure » et se saborde elle-même dans son propre cheminement.

6. Les maîtres à penser produits en série

Il y a plusieurs courants spirituels « trendy » (à la mode) qui produisent des gens pensant avoir atteint un certain niveau d’illumination ou de maîtrise spirituelle qui se situe bien au-delà de leur niveau actuel. Cette maladie génère une sorte d’effet d’entraînement : dit ceci, fait cela, reçoit cette intuition et — Bam! Te voilà illuminé et prêt à illuminer les autres. Le problème n’est pas que ces professeurs enseignent, mais qu’ils se représentent comme ayant atteint un niveau élevé de maîtrise qu’ils ne possèdent pas.

7. L’orgueil spirituel

Semblable à l’égo spirituel… Cela se produit lorsqu’une personne a acquis un certain niveau de maîtrise, de connaissances ou de sagesse suite à des nombreuses années de travail sur elle-même, et qu’elle utilise cela comme prétexte pour cesser de croître. Cela ouvre la porte à une attitude de « supériorité spirituelle » du genre : « Je suis meilleur, plus sage et au-dessus des autres grâce à ma spiritualité ».

8. La pensée de groupe

Ce virus, comme son nom l’indique, sévie surtout dans les groupes, les communes ou les sectes. Sa virulence est très variable. Cette forme de pensée contient plusieurs éléments traditionnels de co-dépendance. Ce groupe fera donc faire plusieurs accords subtiles et inconscients concernant la façon correcte de penser, de parler, de s’habiller, d’agir, etc. Or donc, les personnes infectées par le virus de la pensée de groupe tenderont à rejeter les personnes, les attitudes, les croyances, ou les situations qui ne correspondent pas aux lois non-écrites du groupe.

9. Le syndrome des élus (the chosen one)

Ce syndrome induit la personne à croire que le groupe auquel elle adhère est le plus spirituellement illuminé, évolué, puissant, correct… Bref, meilleur que tous les autres! Cependant, il ne faut pas sauter aux conclusions trop vite, car il y a une distinction importante à faire entre ceux qui croient avoir trouver un chemin, un coach ou une communauté qui leur apporte ce qui leur convient le mieux, et ceux qui croient avoir trouver « le seul vrai, bon et unique » (The One).

10. Le virus mortel « J’y suis parvenu »

Cette maladie est la forme la plus virulente de l’orgueil spirituel, et a la capacité d’être mortelle à tout cheminement personnel ou spirituel. Elle tient en la croyance que la personne est enfin arrivée à destination, le but ultime de sa quête spirituelle. Du moment qu’elle croit fermement avoir atteint ce but ultime et que cela est bien crystalisé dans sa psyché, toute croissance spirituelle devient impossible. La propagation de ce virus dépend du charisme de celui qui en est porteur, mais aussi de la faiblesse du système « immunitaire » (égo) de l’autre. Combiné à la pensée de groupe, les dommages peuvent être terribles, voir irréversibles!

 Conclusion...Le développement du discernement face à notre égo et ses tentatives de déceptions est sans aucun doute un élément important à tout cheminement spirituel. Cette partie de notre personnalité n’est pas à sous-estimer car il peut nous faire dévier de notre route, ou nous faire prendre de grands détours. Aussi, il est important de développer une foi infaillible en notre capacité de s’aimer, de se respecter, de se relever, et d’exprimer le meilleur de nous même, afin d’éviter les pièges de la facilité, de l’abandon, de la culpabilité, et du repli sur soi, tendus par l’égo. Il faut aussi faire grandir en nous cette certitude que l’on aura jamais fini d’en apprendre sur la vie, car en bout de ligne, c’est de cela dont il s’agit… APPRENDRE...Source :  Mariana Caplan, Ph.D...

 

Il est une jungle là-bas, et il est non moins vrai sur la vie spirituelle que tout autre aspect de la vie. Pensons-nous vraiment que juste parce que quelqu'un a été méditer pendant cinq ans, ou de faire 10 ans de pratique de yoga, qu'ils seront moins névrotique que la prochaine personne? Au mieux, ils seront peut-être un peu plus conscient. Un peu. Il est pour cette raison que je passé les 15 dernières années de ma vie de rédiger des livres sur la culture de discernement sur le chemin spirituel dans toutes les zones graveleuses-pouvoir, le sexe, l'illumination, les gourous, les scandales, la psychologie, la névrose - ainsi que sérieux , mais tout simplement confus et inconscient, motivations sur le chemin. Mon partenaire (auteur et professeur Marc Gafni) et je développent une nouvelle série de livres, cours et pratiques pour amener les 10 catégorisations suivantes ne sont pas destinés à être définitive, mais sont offerts comme un outil de prise de conscience de certains des plus communs spirituellement maladies transmissibles. 1. Fast food Spiritualité: Mélanger la spiritualité avec une culture qui célèbre la vitesse, le multitâche et la gratification instantanée et le résultat est susceptible d'être la spiritualité de fast-food. Spiritualité Fast-food est un produit de l'imaginaire commun et compréhensible que l'allégement de la souffrance de notre condition humaine peut être rapide et facile. Une chose est claire, cependant: la transformation spirituelle ne peut être obtenu dans une solution rapide. 2. Faux Spiritualité: Faux spiritualité est la tendance à parler, robe et d'agir comme on imaginer une personne spirituelle ferait. Il est une sorte d'imitation spiritualité qui imite la réalisation spirituelle de la manière que le tissu peau de léopard imite la véritable peau d'un léopard.Etes-vous spirituellement morts?

 Motivations Confused: Bien que notre désir de grandir est authentique et pure, il obtient souvent mélangé avec des motivations de moindre importance, y compris le désir d'être aimé, le désir d'appartenir, la nécessité de combler notre vide intérieur, la conviction que le chemin spirituel éliminer notre souffrance et l'ambition spirituelle, le souhait d'être spécial, d'être mieux que, pour être 4. Identifier avec expériences spirituelles "l'un.": Dans cette maladie, l'ego identifie avec notre expérience spirituelle et le prend comme son propre, et nous commençons à croire que nous sommes incarnons idées qui ont surgi en nous à certains moments. Dans la plupart des cas, cela ne dure pas indéfiniment, même si elle tend à endurer pendant de longues périodes de temps dans ceux qui se croient être éclairés et / ou qui fonctionnent comme des maîtres spirituels. 5. Le Spiritualized Ego: Cette maladie survient lorsque la structure même de la personnalité égotique devient profondément ancrée avec des concepts et des idées spirituels. Le résultat est une structure égotique qui est "l'épreuve des balles." Quand l'ego devient spiritualisé, nous sommes invulnérables pour aider, nouvelle entrée, ou une rétroaction constructive. Nous devenons des êtres humains impénétrables et sont rabougries dans notre croissance spirituelle, tout cela au nom de la spiritualité. 6. La production de masse des enseignants spirituels: Il ya un certain nombre de traditions spirituelles branchés actuelles qui produisent des gens qui se croient être à un niveau de l'illumination spirituelle, ou la maîtrise, qui est bien au-delà de leur niveau réel. Cette fonction de la maladie comme une bande transporteuse spirituelle: mis sur cette lueur, obtenir que la perspicacité et - bam! - Vous êtes éveillé et prêt à éclairer les autres de la même façon. Le problème ne vient pas que de tels enseignants instruisent, mais qu'ils se représentent comme ayant atteint la maîtrise spirituelle...Vous êtes de faux...

L'orgueil spirituel: L'orgueil spirituel se pose lorsque le praticien, grâce à des années d'efforts laborieux, a effectivement atteint un certain niveau de sagesse et que la réalisation utilise pour justifier la fermeture de davantage d'expérience. Un sentiment de «supériorité spirituelle" est un autre symptôme de cette maladie transmise spirituellement. Elle se manifeste par un sentiment subtile que «je suis mieux, plus sage et plus au dessus des autres parce que je suis spirituelle." 8. Groupe esprit: Aussi décrit comme la pensée de groupe, de la mentalité sectaire ou de la maladie de l'ashram, esprit de groupe est un virus insidieux qui contient de nombreux éléments de co-dépendance traditionnelle. Un groupe spirituel rend accords subtils et inconscients concernant les façons correctes de penser, de parler, robe, et d'agir. Les individus et les groupes infectés par "esprit de groupe" rejettent les individus, les attitudes et les circonstances qui ne sont pas conformes aux règles non écrites souvent du groupe...Lorsque spiritualité devient un masque...Matérialisme spirituel...Adapté de Eyes Wide Open: Cultiver le discernement sur ​​le chemin spirituel, Sounds True, 2010] Mariana Caplan, Ph.D...


Étant donné que la culture mondiale a été tournée vers les valeurs matérialistes d'une manière sans précédent dans l'histoire humaine, il est inévitable que cette même éthique serait infiltrer notre approche de la spiritualité. Nous vivons dans une culture qui valorise l'accumulation et de la consommation, et il est naïf d'entre nous de supposer que tout simplement parce que nous sommes intéressés à la croissance spirituelle que nous avons renoncé à notre matérialisme - ou même que nous devrions nécessairement.

Il n'y a rien de mal à avoir un symbole "om" sur votre T-shirt ou d'être un fervent pratiquant de la méditation tout en profitant de gagner de l'argent et les grandes entreprises, mais il est utile d'explorer, de comprendre et de vérifier votre intégrité par rapport à vos choix. Matérialisme spirituel est pas une question de ce que nous avons, mais de notre relation avec eux.Nous avons tous résistons voir la façon dont il se trompe sur le chemin spirituel. Il est une honte pour l'ego, mais pas à qui nous sommes vraiment, à regarder dans le miroir et de voir nous-mêmes vêtus de glisser spirituelle. Pourtant, nous nous permettons d'être exposés pour des raisons de plus grande liberté et à devenir plus expansive en reconnaissant la façon dont nous nous limitons au nom de la spiritualité.

Nous utilisons également la spiritualité pour accéder au pouvoir, le prestige, la reconnaissance et le respect, et même pour éviter nos propres problèmes. Et nous abusons les enseignements mêmes, des pratiques, et toutes les choses spirituelles que nous faisons et pensons augmenter notre conscience pour éviter une intimité plus profonde avec la vérité que nous recherchons. Nous utilisons nos pratiques, des accessoires et des concepts pour soutenir l'ego plutôt que la vérité. Même un moine sur une montagne ne peut être attaché à ses robes ou sébile comme un moyen de créer un faux sentiment de sécurité spirituelle.L'ego veut penser de la spiritualité comme quelque chose qu'il peut "avoir" une fois pour toutes, et alors nous ne pas avoir à faire le travail continue de se présenter et de pratiquer instant après instant pour le reste de nos vies. L'ego crée toute une identité autour de soi spirituelle. Cela fait partie de ce que nous faisons tous sur le chemin spirituel, mais il est utile d'apprendre à voir en nous-mêmes.

Il existe de nombreuses formes dans lesquelles matérialisme spirituel peut se manifester:Le curriculum vitae spirituelle se réfère à la liste des personnes spirituelles importantes que nous avons rencontrés, étudiés avec, fait un atelier avec. Parfois, nous pourrions nous retrouver en récitant notre CV spirituelle de nous impressionner ou quelqu'un d'autre.Narration spirituelle prend la forme de réciter récits sur nos expériences spirituelles. Même si elles peuvent être intéressantes, nous nous cachons souvent derrière nos histoires à nous protéger de la vulnérabilité des plus profond lien humain.

La haute spirituelle se manifeste souvent en allant de l'atelier à l'enseignant de bel endroit pour rester sur une bonne perpétuelle et d'éviter notre propre ombre, qui est une autre forme de contournement spirituelle."Dharmacizing" se réfère à utiliser le jargon spirituelle pour tenir compte de notre confusion et des angles morts et d'éviter relation. Si nous sommes une dharmacizer et quelqu'un nous dit qu'ils se sentent la tension autour de nous, nous pourrions contrer avec un truisme comme, "Il est juste un phénomène passager. Qui est là pour l'expérience de la tension de toute façon?"

Virées shopping spirituelles sont caractérisées par l'accumulation des initiations, des initiations et des bénédictions de saints comme d'autres collectent les voitures, yachts, et les résidences secondaires. Nous avons besoin de sentir que nous sommes toujours à se rendre quelque part - que nous sommes de plus en plus riches et mieux. Certaines personnes croient inconsciemment que si elles recueillent assez d'étoiles d'or spirituel pour devenir illuminé, ils ne doivent pas mourir.

L'ego spiritualisé imite, souvent très bien, ce qu'il imagine une personne spirituelle ressemble et ressemble. Il peut créer une lueur autour de lui-même, apprendre la parole spirituelle éloquent, et agir conscients et détaché - pourtant il ya quelque chose de très irréel à ce sujet. Je me souviens d'entendre un discours de l'enseignant spirituel particulièrement bien connu. Il essayait trop difficile d'agir et de parler spirituellement - dit des choses profondes et de porter un certain «savoir» sourire - mais son message était vide de sentiment et de dimension. Son ego avait intégré les enseignements spirituels, mais il avait pas.

L'ego balles a assimilé une rétroaction constructive et l'a intégré dans sa structure de défense. Si quelqu'un partage une opinion sur nous, nous pouvons dire: «Je sais que cela paraît que je suis paresseux et égoïste, mais je suis en train de pratiquer simplement« être »et de prendre soin de moi." Un maître spirituel avec un ego-balles peut justifier la violence verbale ou extorsions économiques de ses disciples en disant qu'il ou elle essaie de couper à travers le mécanisme égoïque ou d'essayer de leur apprendre qu'ils doivent apprendre à rendre tout ce qu'ils ont à la volonté divine. Le problème avec les gens qui ont des egos et spiritualisé balles est qu'ils sont extrêmement glissante et difficile à attraper - et il est particulièrement difficile de voir comment ce mécanisme de défense spirituelle opère en nous-mêmes.

Il est important de comprendre que le matérialisme spirituel est moins sur le «quoi» et plus sur le «comment» de se rapporter à quelque chose - que ce soit un enseignant, une nouvelle tenue de yoga, ou un concept. Il est pas une question de richesse ou de l'argent, mais plutôt d'attitude. Je l'ai rencontré de nombreux sadhus, ou hommes saints, en Inde qui vivent comme des mendiants renunciative, encore agitaient leurs poings sur moi quand ils ont senti la donation Je leur ai donné était insuffisante ou l'attachement des autres pour le personnel du pèlerin qu'ils portaient était aussi orgueilleux que de nombreux motards sont sur leur prisé des Harley-Davidson.

Comme nous pénétrons plus profondément dans les couches de notre propre perception, nous découvrons que l'origine de toutes les formes de matérialisme spirituel repose dans l'esprit. Nous constatons que nous pouvons porter sur des informations, des faits et de la compréhension profonde, même d'une manière telle qu'il empêche l'émergence de la sagesse profonde. A ce niveau le plus subtil, dans lequel même la connaissance elle-même devient une barrière à la sagesse, notre épée de discernement - le profond désir de nous voir clairement et la volonté de prendre les commentaires des autres - peut couper à travers notre confusion.

Lorsque nous avons étudié le sujet du matérialisme spirituel dans une classe de psychologie de l'école d'études supérieures, je donnais des cours, un jeune étudiant a levé sa main et dit, "Je sais que je suis vraiment attiré par la vie spirituelle, et en quelque sorte ce qui me arrêts est ce noir vraiment cool veste en cuir Je l'ai acheté en Italie. Je pense que si je me donne vraiment à la vie spirituelle, je vais devoir abandonner ma veste, et je sais que cela semble ridicule, mais il me tient vraiment de retour. "

La veste en cuir de mon élève était un bien matériel, mais nous avons tous quelque chose - une raison, la possession, ou quelque chose nous nous disons que nous empêche de nous regarder plus profondément - qui peut nous éloigner de la voie pour nos vies entières. Pour beaucoup d'entre nous, en dépit de nos meilleures intentions, notre spiritualité elle-même devient une couche d'armure plus subtile derrière lequel nous nous protégeons de la vérité plus profonde...Adapté de Eyes Wide Open: Cultiver discernement sur ​​le chemin spirituel, Sounds True, 2010]  Mariana Caplan, Ph.D

 

 

000105358

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×