Sciences Sacrées

0four sciences
L'Eétude des Sciences Sacrées ...Omraam Mikhaël Aïvanhov


Partie II
L'Astrologie, la Kabbale
 De moi, il faut vous attendre à ce que je présente avant tout des sujets qui concernent la vie : comment la préserver, la purifier, la renouveler, la sublimer. Pourquoi la vie ? Parce que dans les moindres actes de votre vie quotidienne, vous pouvez découvrir des correspondances avec l’alchimie, l’astrologie, la magie, la kabbale.
Dans la nutrition vous retrouvez l’alchimie ; dans la parole et le geste, la magie ; dans la respiration, l’astrologie et dans la pensée, la kabbale. Apprenez donc comment manger, respirer, agir, parler, penser, en donnant à ces activités leur dimension cosmique et vous posséderez les bases de ces quatre sciences sacrées. Apprenez à vivre la nouvelle vie, à la respirer, la manger, la boire, la rayonner, et toute la Science initiatique se révélera un jour à vous....

Astrologie jpeg 700x397

L'Astrologie
" Comment ne pas être fasciné par l’idée que les astres exercent une influence sur notre vie ? À notre naissance nous entrons dans l’enceinte du zodiaque, et à cet instant, c’est comme un cliché qui est pris : d’après leur position, les étoiles et les planètes dessinent une sorte de figure qui donne les grandes lignes de notre destinée en fonction de ce que nous avons vécu dans nos existences antérieures. Beaucoup de gens refusent à l’astrologie l’appellation de science. Eh bien, disons que c’est un art, et un art difficile. Ce qui est difficile, c’est justement d’interpréter toutes les relations que, suivant leurs positions, les corps célestes entretiennent les uns avec les autres. Mais, comme disent les astrologues, « les astres inclinent, ils ne déterminent pas » : un thème astral donne seulement une orientation. Il est certainement intéressant de chercher dans l’astrologie des révélations sur notre destinée. Mais plus intéressant encore est de voir en elle un système de symboles qui nous permet de comprendre les mécanismes de notre vie psychique en liaison avec l’univers à l’image duquel nous avons été créés. " (Pensée du 26/11/2013)

" L'astrologie ne tient généralement compte que du thème de la naissance physique. Mais cela ne suffit pas, car on ne peut pas connaître la destinée d'un être d'après ces seules indications. Il faut aussi considérer le thème de la conception et enfin celui de la deuxième naissance, qui correspond au moment où l'être illuminé, renouvelé, accède au monde divin, où sa conscience devient superconscience, conscience du Christ. Mais s'il est préférable de choisir un moment favorable dans le ciel pour concevoir un enfant sur la terre, il n'est pas nécessaire d'étudier l'astrologie pour déterminer la seconde naissance. Si l'homme vit d'après les lois de l'amour, de la sagesse et de la pureté, cela suffit pour qu'il naisse une deuxième fois, qu'il entre dans la vie nouvelle, le Royaume de Dieu. " (Pensée du 25/12/1999)


" Les douze constellations zodiacales sont les douze portes de notre univers, et ces douze portes se retrouvent dans notre corps physique. Oui, car les yeux, les oreilles, la bouche, les narines, et plus bas encore certaines ouvertures, sont aussi des portes. Et de la même façon que les portes du zodiaque sont un lieu de passage pour les influences cosmiques, les portes de notre corps permettent le passage des forces et des esprits. Pour celui qui a réalisé en lui-même un véritable travail de purification, les portes de son corps servent à entrer en relation avec les éléments subtils, lumineux de l’espace.
C’est pourquoi il est dit dans la tradition initiatique qu’un ange se tient auprès de chaque porte. L’ange est pure énergie, et cette énergie qui attire les influences bénéfiques transforme aussi les courants négatifs qui tentent de s’infiltrer. Des anges veillent aux portes de tous ceux qui ont travaillé à faire de leur être le tabernacle du Dieu vivant." (Pensée du 01/07/2007)

"La croix est un symbole qui a son origine dans la nature elle-même. C’est une croix qui nous permet de nous repérer dans l’espace : les quatre points cardinaux nord-sud, est-ouest forment une croix qui structure l’espace. Cette croix, on la retrouve dans l’astrologie : les deux axes perpendiculaires Ascendant- Descendant, et Milieu du Ciel-Fond du Ciel qui partagent le cercle du zodiaque ; c’est la croix de la destinée que nous devons apprendre à porter pour gagner l’immortalité. La ligne verticale représente le principe masculin, et la ligne horizontale le principe féminin, ces deux principes qui sont à l’origine de toute création. Le principe masculin est associé au feu qui s’élève, et le principe féminin à l’eau qui s’étale. Et la croix est aussi un arbre qui nous enseigne comment monter de la terre au ciel. On la découvre dans l’Arbre de Vie des kabbalistes, l’Arbre séphirotique." (Pensée du 13 décembre 2007)

" En tant que créatures vivantes, nous sommes immergés dans un océan fluidique que la Science initiatique appelle « la lumière astrale ». Cette matière fluidique est tellement sensible que tout s’imprime en elle. Que ce soit la plus insignifiante de nos actions, la plus légère de nos émotions, la plus fugitive de nos pensées, tout laisse une trace, comme une onde qui se propage jusqu’aux confins de l’univers, c’est-à-dire jusqu’aux limites du zodiaque. L’enceinte du zodiaque représente symboliquement les frontières que Dieu a tracées pour contenir le monde manifesté. C’est pourquoi certaines traditions ont aussi assimilé le zodiaque à un grand serpent qui enserre le monde dans la boucle de son corps. Si la destinée est si implacable, c’est parce que toutes nos pensées, tous nos sentiments, tous nos actes, les bons comme les mauvais, se sont inscrits dans cet océan fluidique auquel nous ne pouvons échapper, et qu’un jour ou l’autre ils finissent par nous rattraper. (Pensée du 26/10/2012)
Autres références à lire ou écouter sur le thème de l'astrologie :
"Langage symbolique, langage de la Nature" - Collection Oeuvres complètes
"La respiration, clé des rythmes de l'univers - DVD Pal"
"Le langage des figures géométriques"

Strwpz0b8snrqrym8rok5wxoeug
 La Kabbale
" La Kabbale est une science tout à fait spéciale qu’il est même conseillé de ne pas entreprendre avant l’âge de quarante ans. Et encore, pas n’importe qui : seulement ceux qui en ont les capacités mentales, psychiques, et que leurs qualités morales empêcheront d’utiliser ces connaissances dans un but personnel. La Kabbale est une doctrine mystérieuse, difficile et même dangereuse pour tous ceux qui ne sont pas de taille à l’aborder. La preuve en est cette anecdote rapportée par la tradition juive. Quatre rabbins s’étaient réunis avec l’intention d’étudier la Kabbale ; après quelque temps, le premier y renonça, le deuxième devint fou, le troisième se suicida, seul le quatrième poursuivit son étude et en reçut de grandes bénédictions. Il vaut donc la peine de réfléchir avant de s’aventurer dans cette science sacrée qu’est la Kabbale. " (Pensée du 21/02/2007)

" Pour nous guider dans notre travail spirituel et nous indiquer le chemin à suivre, nous avons besoin d’une méthode. Pour moi, la meilleure méthode qui existe est l’étude de l’Arbre séphirotique. Beaucoup de saints, de mystiques ont marché sur le chemin de la lumière sans connaître l’Arbre séphirotique, c’est vrai, mais le connaître donne une vue plus claire du travail à réaliser. C’est pourquoi j’insiste pour que vous appreniez à en approfondir tous les aspects. Avec Malhouth, vous concrétisez les choses. Avec Iésod, vous les purifiez. Avec Hod, vous les comprenez et les exprimez. Avec Netsah, vous leur insufflez la grâce. Avec Tiphéreth, vous les illuminez. Avec Guébourah, vous luttez pour les défendre. Avec Hessed, vous les soumettez à l’ordre divin. Avec Binah, vous leur donnez la stabilité. Avec Hohmah, vous les faites entrer dans l’harmonie universelle. Enfin, avec Kéther, vous posez sur elles le sceau de l’éternité. " (Pensée du 25/05/2011)

" Le bien et le mal sont deux forces agissantes dans l’univers. Ces deux forces sont placées sous l’autorité de Dieu, l’Entité suprême. Cette idée est présente dans l’Arbre séphirotique : il y a le pilier de droite, la Clémence, et le pilier de gauche, la Rigueur ; entre les deux, s’élève le pilier de l’Équilibre au sommet duquel est placée la première séphira : Kéther, la Couronne. Ceux qui ne pensent qu’à satisfaire des ambitions, des convoitises et tous les mauvais instincts, se rangent eux-mêmes sur la voie de gauche où ils provoquent les puissances de la Rigueur. Ce n’est pas un Dieu terrible, un Dieu vengeur qui les punit : c’est eux-mêmes qui s’exposent à la sévérité des lois cosmiques. Au contraire, ceux qui choisissent de marcher sur le chemin de la lumière se rangent naturellement sur la voie de droite, la Clémence, et n’attirent sur eux que des bénédictions. " (Pensée du 19/09/2012)

P0237fr

" La Kabbale désigne Dieu sous différents noms. Un de ces noms est le Tétragramme Iod Hé Vav Hé h v h y. Ces quatre lettres correspondent aux quatre principes que sont en l’homme l’esprit (Iod), l’âme (Hé), l’intellect (Vav), le cœur (le deuxième Hé). Mais ces quatre principes doivent se manifester, s’incarner grâce à un cinquième ; et c’est le Shin w , symbole de l’union de l’esprit et de la matière, qui vient s’intercaler au centre h v w h y. Ces lettres sont alors celles du nom de Jésus, Iéschouah en hébreu. Ainsi Jésus est venu remplir la mission symbolisée par son nom. Il se proclamait fils de Dieu, mais il a insisté sur la filiation divine de tous les humains, et dans le « Notre Père » il leur demande de travailler à la réalisation du Royaume de Dieu sur la terre : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Jésus a enseigné aux hommes qu’en venant s’incarner sur la terre, ils deviennent la manifestation physique de la Divinité, et il leur a montré le chemin. " (Pensée du 15/02/2008)

" Si les invocations à Dieu ou aux dieux tiennent une telle place dans toutes les religions, c'est que le moyen le plus puissant pour entrer en relation avec une entité est de prononcer son nom. La Kabbale donne les noms des soixante-douze Génies dont chacun a une fonction déterminée et que l'on peut invoquer pour obtenir de l'aide dans les différentes circonstances de la vie. Prononcer le nom d'une entité n'est jamais sans conséquence, car grâce aux vibrations de ce nom, nous arrivons jusqu'à elle, nous la touchons. Nous pouvons entrer ainsi en contact avec tous les esprits de l'univers et, par ce contact, attirer jusqu'à nous les qualités de ces esprits. Alors, attention au nom que vous prononcez: si c'est celui d'une entité infernale, ce sont des troubles et des malheurs qui se préparent pour vous. Oui, c'est extrêmement important un nom, et il est des cas où prononcer un nom peut vous sauver, si c'est celui d'un être dont le seul désir est d'aider les humains. " (Pensée du 27/10/2003)


Autres références à lire sur le sujet de la Kabbale :
De l'homme à Dieu : séphiroth et hiérarchies angéliques    Les fruits de l'Arbre de Vie - La Tradition kabbalistique    L'arbre de la connaissance du bien et du mal...

Source...http://www.prosveta.ch/l%C3%A9tude-des-sciences-sacr%C3%A9es-partie-2-:-lastrologie-la-kabbale

C0032fr   

  P0221fr                  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×